Rivoli Avenir Patrimoine: l'essentiel du second trimestre

le
0

Le marché immobilier n'est guère florissant. "Le nombre de nouvelles signatures de baux est en recul... les loyers moyens s’inscrivent en baisse de 1,2 % par rapport à fin 2012 et les niveaux de franchise ou d’accompagnement des locataires progressent" remarque David Seksig Gérant de Rivoli Avenir Patrimoine.

Cependant la situation n'est pas aussi sombre. "L’investissement en immobilier d’entreprise atteint 2,2 milliards d’euros sur le trimestre, en hausse de 16 % sur 12 mois". Et les investisseurs privilégient les immeubles les mieux placés et les commerces "bénéficiant de baux fermes d’au moins 6 ans". L’attrait pour l’investissement en immobilier d’entreprise perdure donc, en raison notamment d'un rendement locatif moyen toujours deux fois plus élevé que le placement sans risque (obligation d’état)".

Rivoli Avenir Patrimoine continue un chemin dicté par des "immeubles qualitatifs, bien placés". La stratégie porte ses fruits puisque la SCPI a amélioré sensiblement son taux d’occupation financier (TOF) qui s’établit à 90,66 % contre 90,15 % au trimestre précédent. En revanche, son taux d’encaissement des loyers est en retrait. Il atteint sur la période 93,89 % contre 95,40 % au 1er trimestre 2013.

Les principaux manques à gagner ont offert l'occasion à la SCPI d'engager des actions spécifiques sur certains immeubles: vente (Marseille), reconversion en commerces (Sainte Geneviève des Bois), restructuration (Chelles), commercialisation en location-vente (Bron). De même, la mise en œuvre de la stratégie qualitative de Rivoli Avenir Patrimoine entraine un plan d'arbitrage dont témoigne la cession d’un premier immeuble à Villeneuve d’Ascq (59, 6,3 M€). En parallèle, à l'appui d'une collecte de 52 M€ bruts depuis le 1er janvier 2013, la SCPI vient d'acquérir 2 immeubles à Paris avenue Georges V (8ème) et rue du Château des Rentiers (13ème, en indivision).

Le second trimestre confirme l'objectif de distribution annuelle de 12,50 € par part. Ce montant comparable à celui de l'exercice précédent s'est traduit par un premier versement de 3,13€ en avril et d'un second de 3,12€ le 22 juillet dernier.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant