River prend un léger avantage

le
0

Après la première bataille gagnée par Boca Juniors en championnat, les deux équipes se retrouvaient en huitième de finale aller de la Copa Libertadores. L'Uruguayen Carlos Sánchez a offert une victoire méritée pour River Plate, sur penalty.

River Plate/Boca Juniors : 1-0
Buts : Sánchez (82è)

D'entrée, les gestes de Marcelo Gallardo sont clairs. Le Muñeco a mis de côté l'horrible tactique du match de championnat à la Bombonera. La pression qui caractérisait son River est de retour. Il sera rapidement servi. Sur le premier contact du match, Funes Mori marche involontairement sur Calleri. Dans un Monumental totalement plein à craquer, River domine, sans trouver la faille. Finalement, c'est une glissade de Marín qui changera le cours du match.
Boca résiste, River croque
Dimanche dernier, les deux rivaux de Buenos Aires ont offert un triste spectacle, ponctué par deux buts de Boca dans les dernières minutes. Mais cette double-confrontation ne sera pas du même acabit. Cette rencontre oppose la meilleure équipe de la phase de poules, face à River, qualifié à l'arrache grâce à la victoire 5 à 4 de Tigres contre les Péruviens de Juan Aurich. Mais ce soir, sur le terrain qui a vu l'Argentine se couronner championne du monde en 1978, cela ne se voit pas.

Rapidement, les joueurs de River confisquent le ballon. En face, seul le meneur uruguayen Lodeiro semble capable de réveiller les Xeneizes de leur apathie. Après un cafouillage de la défense jaune et bleue, Teo rate sa frappe suite à un centre de Kranevitter. Leonel Vangioni, latéral gauche néo-international argentin qui a déjà blessé deux joueurs de Boca l'année dernière, s'occupe cette fois-ci du métronome de Boca, Fernando Gago. Allumé par Rolando Schiavi, entraineur de la réserve de Boca Juniors, Teo Gutiérrez, l'attaquant colombien des Millonarios est en forme. C'est d'ailleurs sur le côté gauche, ou Teo combine avec Vangioni qui met en difficulté la défense de Boca. À la demi-heure de jeu, Cata Díaz, le défenseur central de Boca quitte ses partenaires - touché à l'épaule-, remplacé par Burdisso. Et la sortie du capitaine marque l'accentuation de la domination des riverplatenses. Après un corner, Funes Mori, envoie une superbe reprise de volée au-dessus du but d'Orion. Côté Boca, rien à signaler : Calleri est totalement isolé, et trop occupé à tenter de se défaire du marquage de Maidana.
Marín coule
Au retour des vestiaires, l'attaquant de pointe sonne la révolte de Boca. Calleri rate une énorme occasion sur le premier ballon de la seconde période. River…









Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant