River accroche les Tigres de Gignac

le
0
River accroche les Tigres de Gignac
River accroche les Tigres de Gignac

Tigres 0 - River Plate 0


Une finale historique. River n'a pas atteint ce stade de la mythique compétition depuis dix-neuf ans. Marcelo Gallardo y était. Sur le banc déjà, mais en tant que joueur. Le "Muñeco" a remporté la dernière Libertadores du club du quartier de Nuñez à Buenos Aires, en 1996, contre l'América de Cali. À l'époque, Lucho González, sur le banc au début de la rencontre, n'était qu'un gamin de quinze ans. Cavenaghi, qui reste sur une de cinq buts en deux matchs, était encore loin d'être l'idole, de retour au club après la descente en seconde division. De son coté, les Tigres de Gignac disputent leur première finale de Copa Libertadores. Au terme des quatre-vingt dix minutes, les deux équipes se quittent sur un match nul, sans relief. Mais le retour au Monumental promet d'être explosif.

Gignac discret, River aussi


Les deux équipes ont aligné des compositions alternatives ce weekend en championnat. Tigres a perdu contre Toluca lors de la première journée du championnat mexicain, et River s'est imposé (3-1) contre Colón, avec le premier but sous les couleurs blanc et rouge de Tabaré Viudez. Dès le début de la rencontre, Vangioni confirme sa réputation, avec un tacle par derrière sur Damn, qui lui vaut un carton jaune. River se procure les premières occasions malgré la pression des Mexicains. Les dix minutes d'observation passent la superbe ambiance du Volcán ne paraît pas inquiéter les hommes de Gallardo. Sur un corner de Viudez, Funes Mori et Mercado manquent d'ouvrir le score. Au quart d'heure de jeu, Gignac s'embrouille avec toute la défense de River. L'arbitre paraguayen garde son carton dans la poche malgré les provocations de l'ancien joueur de l'Olympique de Marseille. Sur un centre contré d'Arévalo Ríos, Marcelo Barovero, le gardien et capitaine de River Plate, est sauvé par sa barre transversale. Tigres met le pied sur le ballon et la pression s'accentue. Barovero arrête une tête de Sobis, seul aux six-mètres. Quelques minutes plus tard, Gignac envoie son premier enroulé au dessus du but du maigre gardien des Millonarios.

À la vingt-cinquième minute de la rencontre, l'arbitre arrête la rencontre à pour la pause boisson, sous les 35 degrés de Nuevo León. Face à la domination des Tigres, Viudez est le seul joueur de River à sortir la tête de l'eau. Dix minutes plus tard, Guzmán évite l'ouverture…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant