Risques d'inondations : la vigilance orange levée partout en France

le
0
Risques d'inondations : la vigilance orange levée partout en France
Risques d'inondations : la vigilance orange levée partout en France

Météo France a levé peu avant 16 heures dimanche l'alerte à la vigilance orange pluie et inondation qui concernait encore trois départements du Sud-Ouest : le Gers, les Landes et les Pyrénées-Atlantiques. «Les précipitations qui ont globalement cessé des Landes aux Pyrénées-Atlantiques, se maintiennent avec une moindre intensité sur une grande partie sud du Gers pour quelques heures mais ne nécessitent pas de suivi météorologique», a annoncé Météo-France.

Une vigilance jaune pour les crues a été toutefois maintenue sur les bassins de l'Adour et de la Garonne. Samedi, Météo-France avait placé sept départements du Sud-Ouest de la France en vigilance orange pluie et inondations. Dimanche matin, l'alerte avait été levée pour la Haute-Garonne, le Tarn-et-Garonne, le Lot-et-Garonne et les Hautes-Pyrénées.

Les Landes étaient le seul département qui avait activé une cellule de crise en préfecture dimanche à 6h30 «afin de coordonner les actions des gendarmes et des pompiers», ces derniers ayant depuis le début l'alerte réalisé quelque 70 interventions, principalement des pompages d'eau, a expliqué la préfecture de département. Six personnes ont dû être évacuées de leur habitation à Prensacq, au nord du département, avant d'être relogées dans leur famille, tandis que de nombreuses routes départementales ont été coupées à la circulation car «les sols sont gorgés d'eau et les fossés débordent», poursuit la même source.

Dans les Pyrénées-Atlantiques, les pompiers ont réalisé une centaine d'interventions, principalement sur la côte Atlantique, ayant nécessité des renforts de l'Est du département car, en plus du phénomène de pluie intense, «la marée était pleine à 6 heures et a empêché les flux de s'évacuer», ont indiqué les pompiers.

Météo-France dit avoir relevé sur l'ensemble de l'épisode, notamment sur l'ouest des départements côtiers de l'Aquitaine, des cumuls en 24 heures ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant