Risques d'inondations dans le Sud-Ouest : le match Toulouse-Bastia annulé

le
0
Risques d'inondations dans le Sud-Ouest : le match Toulouse-Bastia annulé
Risques d'inondations dans le Sud-Ouest : le match Toulouse-Bastia annulé

Six départements du Sud-Ouest sont placés samedi en vigilance orange aux inondations par Météo-France en raison de pluies abondantes en cours sur les Pyrénées. Dans les Landes, le Gers, le Tarn-et-Garonne, les Pyrénées-Atlantiques, les Hautes-Pyrénées, la Haute-Garonne et l'Ariège, de fortes pluies sont à prévoir jusqu'en milieu de journée.

Selon Vigicrues, on relevait ces dernières 24 heures des cumuls allant jusqu'à plus de 10 cm sur l'amont des bassins de l'Adour et ses affluents, des Gaves, du Saison et de la Nive. Un premier bulletin pluie-inondations avait été émis vendredi.

En raison des risques de crue de la Garonne, la mairie de Toulouse a annulé samedi le match de football Toulouse-Bastia, comptant pour la 22e journée de Ligue 1, ainsi que les manifestations prévues au Parc des expositions sur l'île du Ramier, située entre les deux bras du fleuve, au coeur de la ville. Jean-François Soucasse, directeur général du TFC, a confirmé que le match était reporté, éventuellement à dimanche. Selon la mairie, «à 6 heures, la Garonne avait atteint trois mètres au Pont-Neuf et à 8 heures, elle était à 3,20 m».

Une cinquantaine de personnes évacuées

Au moins 49 personnes ont été évacuées dans la nuit dans les Pyrénées-Atlantiques, selon La République des Pyrénées. Sud-Ouest évoque pour sa part 59 évacuations. Les pompiers ont effectué plus de 210 interventions notamment pour des évacuations de logements ou lotissements inondés ou menacés, sur plusieurs communes de la région de Pau, comme Idron, Ousse, Nay, Artigueloutan.

Dans les Pyrénées-Atlantiques toujours, plus de 200 sapeurs-pompiers restaient engagés samedi matin , assistés de 66 militaires de la sécurité civile. La préfecture, qui n'a pas fait état de blessés, évoquait samedi matin 71 interventions en attente. Sur la commune d'Assat, à une dizaine de km de Pau, 100 chevaux et poneys d'un centre équestre inondé ont dû ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant