Risque d'explosion sur des gazinières Siemens

le
0
Risque d'explosion sur des gazinières Siemens
Risque d'explosion sur des gazinières Siemens

Un encart, bardé de bandes rouge et blanche, d'un panneau attention et accompagné du slogan « risque potentiel d'explosion ». Le géant allemand de l'électroménager Bosch-Siemens (BSH Groupe) a lancé une campagne dans la presse, sur Internet et les médias sociaux pour informer ses clients d'une possible défaillance sur deux de ses cuisinières au gaz, les références HM955210F et HR645250F de la marque Siemens fabriquées entre janvier 2009 et octobre 2011.

 

257 appareils vendus en France

 

A ce jour, 170 000 de ces modèles ont été commercialisés en Europe, principalement aux Pays-Bas, en Belgique et en Allemagne. En France, selon le constructeur, 257 gazinières sont concernées. Le raccord de gaz est à l'origine de cette alerte de sécurité. « Dans certains cas, le gaz pourrait s'échapper et, dans de très rares cas, exploser, explique-t-on chez Siemens. Un technicien agréé remplacera gratuitement le raccord de gaz défectueux de chaque appareil concerné. » Les clients français peuvent vérifier si leur cuisinière est conforme ou pas sur le site spécialement créé : www.gascookingsafety.com. Ils peuvent aussi appeler le numéro vert (gratuit) 0.800. 970. 894 pour se renseigner et prendre rendez-vous.

 

« Nous proposons aux clients de faire passer un technicien chez eux pour procéder à la mise en conformité », confirme l'opératrice de la plate-forme téléphonique qui répond en quelques secondes. En attendant, Siemens préconise : « Pour éviter tout risque potentiel jusqu'au remplacement du raccord de gaz de l'appareil, vous devez fermer immédiatement l'arrivée de gaz et ne plus utiliser l'appareil. »

 

De réels cas d'explosion sont-ils à l'origine de ces mesures de sécurité ? Cette spectaculaire opération est-elle isolée ou courante ? Silence de la marque. Contactée hier, la Direction générale de la prévention des risques, chargée de ces questions au ministère du Développement durable, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant