Risque d'exode : l'Italie en appelle à l'UE

le
0
Les ministres de l'Intérieur de la zone Méditerranée ont demandé l'instauration d'un fonds spécial de soutien aux pays confrontés à une immigration massive

De 200.000 à 300.000 réfugiés: c'est l'invasion en provenance de Libye et d'Afrique du Nord que redoutent les Italiens. Cette estimation catastrophique avancée par le secrétaire général de la Ligue arabe a été reprise mercredi par les autorités italiennes. «C'est une estimation empirique», explique le ministre de la Défense, Ignazio La Russa. Pour son collègue des Affaires étrangères, Franco Frattini, le risque d'un «exode biblique» est réel: «Dix fois plus que les Albanais en 1991», à la chute du régime communiste.

Aux Libyens, pro ou anti-Kadhafi qui chercheraient à quitter leur pays s'ajouterait une partie des «2 millions et demi d'étrangers», des Africains pour la plupart, candidats à l'émigration vers l'Europe, dont beaucoup sont parqués en Libye dans des camps de rétention. «Nous demanderons avec force à l'UE d'assumer ses responsabilités dans la gestion des flux migratoires. Nous ne pouvons accepter que l'Europe du Sud soit laissée seule fa

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant