Rio Tinto: un Allemand veut reprendre deux sites français

le
0
Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, a dévoilé mercredi à l'Assemblée nationale que le groupe anglo-australien Rio Tinto avait entamé des « négociations exclusives » avec l'allemand Trimet pour la reprise de deux de ses sites français, à Saint-Jean-de-Maurienne et Castelsarrasin.

Depuis plusieurs mois, les autorités françaises savent que Rio Tinto comptait arrêter l'exploitation de l'usine de Saint-Jean-de-Maurienne, en Isère, qui produit de l'aluminium primaire en France, à l'échéance de son contrat de fourniture d'électricité avec EDF, au printemps 2014. Le géant minier a toutefois accepté une mise en vente de cette usine plutôt qu'une fermeture. Il a également décidé de céder le site plus petit de Castelsarrasin, dans le Tarn-et-Garonne.

Le gouvernement a tenté d'aider Rio Tinto à trouver un acheteur. Arnaud Montebourg avait déjà exprimé sa préférence pour un repreneur industriel plutôt que financier. L'allemand Trimet fait donc figu...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant