Rio Tinto menace de fermer une raffinerie australienne

le
0

Commodesk - Pacific Aluminium, filière australienne de Rio Tinto, a renouvelé, le 7 janvier, sa menace de fermeture de la raffinerie de Gove au nord du pays. La décision finale sera prise à la fin du mois.

8,2 millions de tonnes de bauxite sont extraites de la mine de Gove chaque année et la production de la raffinerie s'élève à 2,65 millions de tonnes d'alumine. Le groupe estime que ce site de production est déficitaire, il engendrerait des pertes de 240 millions de dollars par an.

Une étude est en cours pour évaluer les possibilités de transformer la raffinerie. Pacific Aluminium aimerait qu'elle ne soit plus approvisionnée en essence mais en gaz, pour diminuer les coûts de production. La construction d'un gazoduc coûterai, au minimum, 900 millions de dollars. La société demande au gouvernement local de participer au financement.

Les autorités du Territoire du Nord avaient jusqu'au 31 décembre pour s'engager dans ce projet. L'ultimatum a été dépassé sans prise de décision. Santos et Eni, deux compagnies gazières qui opèrent au large du Territoire du Nord, ont refusé de garantir les ressources nécessaires à la raffinerie. Ils préfèrent se tourner vers des acheteurs internationaux, qui paieront le gaz plus cher.

La fermeture de cette raffinerie entraînerait le licenciement de 1.400 employés et une perte économique de l'ordre de 400 millions de dollars par an à l'Etat, selon le journal local The Australian.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant