Rio Tinto licencie 276 mineurs en Namibie

le
0

Commodesk - Rössing Uranium, compagnie détenue à 69% par Rio Tinto, prévoit de licencier 276 de ses 1.592 salariés, a-t-elle indiqué le 1er mars. Cette entreprise exploite la mine de Rössing, dans l'ouest de la Namibie.

Les trois quarts des emplois concernés par la restructuration sont des postes opérationnels et de maintenance. La direction va consulter les partenaires sociaux, afin d'éviter le déclenchement de grèves. L'activité du site avait été interrompue quelques jours en 2011 du fait d'un mouvement social.

Rössing Uranium justifie sa décision par la chute de 36% de ses prix de vente d'uranium depuis la catastrophe nucléaire de Fukushima, en mars 2011. La diminution de la teneur en minerai sur le site de Rössing augmente également les coûts de production. Enfin, ceux-ci sont encore rehaussés par la hausse des prix de l'énergie.

L'entreprise a ainsi perdu 465 millions de dollars namibiens (39 millions d'euros) en 2011 et 474 millions (40 millions d'euros) en 2012.

La mine de Rössing, exploitée depuis 1976, a produit 2.700 tonnes d'uranium l'année dernière.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant