Rio Tinto, en perte en 2015, renonce à relever le dividende

le
0
    * Perte nette de $866 mlns en 2015 
    * Le dividende n'augmentera pas cette année 
    * Nouvelles mesures d'économies de $2 mds sur deux ans 
    * L'action perd plus de 5% 
 
 (Actualisé avec précisions, déclarations du DG, cours à 
Londres) 
    par Sonali Paul 
    MELBOURNE, 11 février (Reuters) - Rio Tinto  RIO.L  a publié 
jeudi une perte nette annuelle, conséquence de la chute des 
cours du minerai de fer et du cuivre, et il a renoncé à son 
engagement de maintenir ou d'augmenter son dividende à partir de 
cette année en arguant de ses perspectives moroses. 
    Le deuxième groupe minier au monde a maintenu son dividende 
au titre de 2015 à 2,15 dollars par action alors que le marché 
anticipait une hausse.  
    La plupart de ses concurrents devraient réduire ou suspendre 
leur dividende pour ne pas affaiblir leur bilan.  
    Pour 2015, Rio Tinto affiche une perte nette de 866 millions 
de dollars (767 millions d'euros), creusée par 1,8 milliard de 
dollars de dépréciations. Celles-ci concernent principalement la 
mine de fer de Simandou, en Guinée.  
    Le bénéfice courant annuel a plongé de 51% à 4,54 milliards 
de dollars avec la chute des cours du minerai de fer, du cuivre 
et de l'aluminium, ce qui est quasiment conforme à la prévision 
moyenne des analystes qui l'attendaient à 4,53 milliards. 
    "A la lumière de la dégradation importante du contexte 
macro-économique et des incertitudes de marchés qui en 
découlent, le conseil d'administration pense qu'il n'est plus 
approprié de maintenir une politique de progression du 
dividende", a déclaré le groupe minier dans un communiqué. 
    Le directeur général de Rio Tinto, Sam Walsh, a expliqué que 
la détérioration continue du contexte économique s'était 
traduite par une incertitude généralisée, obligeant le groupe à 
revoir la gestion de ses dépenses.  
     
    PRESSION DES AGENCES DE NOTATION 
    "Nous entrons dans une nouvelle phase de mesures proactives 
pour réduire nos coûts d'exploitation d'un milliard de dollars 
de plus en 2016, avec un objectif supplémentaire d'un milliard 
de dollars pour 2017", a-t-il dit.  
    Les groupes miniers s'efforcent actuellement de réduire 
leurs dépenses, dividendes inclus, pour éviter une dégradation 
de leurs notes de crédit par les grandes agences de notation, 
face à l'une des pires crises qu'ait connues le secteur en près 
de 20 ans.  
    Standard & Poor's et Moody's ont averti qu'elles pourraient 
abaisser les notes du secteur, S&P expliquant que Rio Tinto et 
BHP Billiton  BHP.AX  BLT.L  pourraient être dégradés s'ils 
persistaient dans leurs politiques de "dividendes progressifs" 
et leur engagement à ne jamais réduire leurs distributions de 
liquidités aux actionnaires.  
    La situation financière de Rio Tinto est moins dégradée que 
celle de ses principaux concurrents, le groupe ayant fortement 
réduit son endettement net ces trois dernières années.  
    Fin décembre, sa dette s'élevait à 13,8 milliards de 
dollars, soit 700 millions de moins qu'à la fin 2014 en données 
pro forma et un milliard de moins qu'attendu en moyenne par les 
analystes.  
    A la Bourse de Londres, l'action Rio Tinto perdait 5,89% à 
1.660 pence à 9h11 GMT, l'une des plus fortes baisses de 
l'indice Stoxx européen des ressources de base, qui abandonnait 
alors 5,41%  .SXPP .  
     
 
 (Sonali Paul; Bertrand Boucey et Marc Angrand pour le service 
français) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant