Rio Tinto en négociation avec Trimet, selon Arnaud Montebourg

le
0

PARIS (Reuters) - Rio Tinto est entré en négociation exclusive avec le groupe allemand Trimet qui pourrait reprendre ses sites de Saint-Jean-de-Maurienne (Isère) et de Castelsarrasin (Tarn-et-Garonne), a annoncé mercredi Arnaud Montebourg.

Les services du ministère du Redressement productif espèrent depuis des mois pérenniser l'usine d'aluminium de Saint-Jean-de-Maurienne, dont le groupe anglo-australien veut se désengager.

"Rio Tinto a engagé des négociations exclusives avec l'entreprise Trimet pour la reprise du site de Castelsarrasin mais également de Saint-Jean-de-Maurienne", a dit Arnaud Montebourg lors de la séance des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale.

Rio Tinto Alcan précise que Castelsarrasin, qui produit du fil d'aluminium, fait partie du même site que Saint-Jean-de-Maurienne dans son organigramme et confirme que des négociations exclusives sont en cours.

"Une nouvelle étape a été franchie cette semaine : RTA a proposé d'entrer en exclusivité de négociations avec un des repreneurs pressentis. Cette proposition pourrait permettre des négociations exclusives en vue d'aboutir à une offre ferme", a confirmé une porte-parole du groupe, sans souhaiter préciser le nom de la société concernée.

Les usines de Saint-Jean-de-Maurienne et de Castelsarrasin emploient respectivement 420 et 35 personnes. Elles produisent 100.000 tonnes d'aluminium par an.

Jean-Baptiste Vey et Marion Douet, avec Gus Trompiz, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant