Rio Tinto augmente le dividende malgré la baisse des prix

le
0

par Sonali Paul

MELBOURNE (Reuters) - Rio Tinto va restituer aux actionnaires deux milliards de dollars (1,76 milliard d'euros) via un programme de rachat d'actions, en plus d'un dividende supérieur aux attentes du marché, malgré la publication jeudi de son plus faible bénéfice semestriel en deux ans.

Le deuxième producteur mondial de minerai de fer derrière le brésilien Vale cherche à séduire les investisseurs afin de repousser une nouvelle approche de son concurrent Glencore, en dépit de la baisse des prix du minerai de fer, sa principale source de bénéfice.

Le groupe dit avoir réduit ses coûts, ses dépenses d'investissement et son endettement pour consolider son flux de trésorerie et faire face à l'effondrement des cours des matières premières.

"L'environnement opérationnel demeure difficile en raison de la baisse des prix des matières premières et de l'incertitude économique au niveau mondial. Cependant, dans ces conditions, les qualités et avantages compétitifs de Rio Tinto apportent une valeur supérieure", a déclaré le directeur général Sam Walsh.

Le résultat opérationnel pour la période juillet-décembre a reculé de 30% à 4,19 milliards de dollars contre 5,99 milliards de dollars un an plus tôt, selon les calculs de Reuters à partir des résultats annuels. Les analystes attendaient en moyenne 3,76 milliards de dollars.

FLEXIBILITÉ POUR ACCROÎTRE LE DIVIDENDE

Rio Tinto a décidé d'augmenter son dividende sur les résultats 2014 de 12% à 2,15 dollars par action, alors que le marché attendait 2,12 dollars.

Le groupe minier veut restituer aux actionnaires jusqu'à deux milliards de dollars via un programme de rachat d'actions en Australie et en Grande-Bretagne, un montant auquel les analystes s'attendaient.

Quant à l'éventualité de procéder à nouveau à un rachat de titres cette année, Walsh a souligné que l'année risquait d'être difficile pour le secteur minier. Il a cependant ajouté que le groupe ayant réduit ses investissements, sa dette et ayant dépassé ses objectifs de réduction des coûts, il avait une certaine souplesse pour rémunérer régulièrement ses actionnaires.

Rio Tinto a réduit sa dette nette à 12,5 milliards de dollars, soit quatre milliards de plus que prévu, et prévoit de ramener ses dépenses d'investissement en 2015 à sept milliards de dollars au lieu de huit milliards.

"Ce sont de bons résultats dans l'ensemble et ils offrent au marché ce qu'il voulait. Ils devraient être très bien accueillis", a déclaré Ric Ronge, gérant de portefeuilles chez Pengana Capital.

Rio Tinto est le seul des cinq grands groupes miniers mondiaux à pouvoir autant rémunérer ses actionnaires, Glencore ayant pour sa part restitué un milliard de dollars à ses actionnaires en août.

BHP Billiton, qui a également pris des mesures en vue d'accroître la génération de trésorerie, a remis à plus tard la question de la rémunération des actionnaires.

Anglo American, le plus petit des cinq majors, va publier ses comptes annuels vendredi.

L'action Rio Tinto a perdu 10,3% l'an passé contre une hausse de 9,8% pour l'ensemble du secteur, mais le groupe minier anglo-australien a fait mieux que son concurrent BHP Billiton, particulièrement touché par l'effondrement des prix pétroliers et du minerai de fer.

A Londres, l'action Rio Tinto gagne 1,8%.

(Claude Chendjou pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant