Rio 2016 : les JO qui font vomir ?

le
0
La zone incriminée, où s'est tenu ce week-end un championnat d'aviron doit aussi accueillir l'an prochain les épreuves olympiques de voile et de windsurf. 
La zone incriminée, où s'est tenu ce week-end un championnat d'aviron doit aussi accueillir l'an prochain les épreuves olympiques de voile et de windsurf. 

Au moins 15 membres de l'équipe américaine d'aviron junior sont tombés malades ce week-end à Rio de Janeiro après le championnat qui a eu lieu dans la lagune de la ville. Cette zone doit accueillir l'épreuve en 2016, lors des Jeux olympiques. Selon le fédération américaine d'aviron (USrowing), les personnes touchées seraient 4 entraîneurs et 11 athlètes sur un total de 70 personnes.

Pas de "lien entre la qualité de l'eau et les malaises"

Les organisateurs de l'événement et la USrowing elle-même ont rejeté ce mardi la version selon laquelle les malaises (diarrhées et vomissements, selon la presse) seraient dus à la mauvaise qualité de l'eau de la lagune Rodrigo de Freitas. "Il n'y a absolument rien qui permette de faire le lien entre la qualité de l'eau et les malaises", a déclaré Philip Wilkinson, porte-parole du comité organisateur de Rio 2016.

Le lendemain, c'est la vice-présidente du CIO, Nawal El Moutawakel, ainsi que le directeur général, Christophe Dubi, qui assuraient qu'ils nageraient bien dans la baie polluée de Rio, une preuve de leur confiance dans la qualité des eaux pour les Jeux olympiques de 2016.

La pollution de cette baie de Guanabara (ou baie de Rio), où se disputeront dans un an les épreuves de voile et de windsurf et qui reçoit tous les jours de grandes quantités d'ordures et d'eaux usées, n'inquiète donc pas le CIO, qui affirme que les conditions seront "excellentes"...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant