Rio 2016. Lavillenie sifflé : « La passion a été plus forte » selon Rai

le , mis à jour à 10:02
0
Rio 2016. Lavillenie sifflé : « La passion a été plus forte » selon Rai
Rio 2016. Lavillenie sifflé : « La passion a été plus forte » selon Rai

Rai, 51 ans, présent à Rio pour des Jeux qu'il suit au plus près, notamment pour France Télévisions, a accepté d'évoquer l'ambiance autour de ces Jeux sur les différents sites et notamment les sifflets qui ont accompagné Renaud Lavillenie lors du concours de saut à la perche et de son podium.

 

Qu'avez-vous pensé des sifflets lors de finale de Renaud Lavillenie ?

RAI. Je sais qu'on parle beaucoup de ça en France. C'est vrai que c'est un sport que l'on n'a pas l'habitude de suivre. Les Jeux olympiques, pour le Brésil, c'est aussi l'apprentissage de plusieurs choses. Ces sifflets, je crois qu'il ne faut pas les prendre comme quelque chose de méchant. Mais on comprend la réaction de l'athlète français. C'est un sport où il y a besoin de concentration, de silence. Je crois que c'est quelque chose que les Brésiliens apprennent et c'est une question d'habitude. C'était plus pour supporter le Brésilien, Thiago Braz da Silva que pour être méchant avec le Français.

 

Ces sifflets vous ont-ils surpris ?

Disons que l'on ne s'attendait pas à voir un Brésilien être en position de gagner ce concours. C'était quelque chose de nouveau. Sur le moment, je crois que la passion a été plus forte. Bien sûr que ce n'est pas l'idéal, mais ce sont des choses que nous allons apprendre à faire mieux petit à petit.

 

Les Brésiliens transposent-ils dans les autres sports leur manière d'être au football ?

Oui, c'est un peu ça. Par exemple, au tennis, dans des Grands Chelems ou les grands tournois, il y a plus de silence, on applaudit, alors qu'en Coupe Davis, il y a plus de bruit. Il y a des sports que les Brésiliens ne sont pas habitués à suivre et ils supportent un peu comme s'ils étaient dans un stade de football. Mais ils expriment surtout de la passion envers les sportifs brésiliens pour qu'ils gagnent.

 

C'est donc une forme d'apprentissage ?

Oui. Les Jeux vont aussi servir à ça. Je crois qu'il faut que ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant