Rio 2016. Guide de survie dans les rues de la ville hôte

le , mis à jour à 07:11
0
Rio 2016. Guide de survie dans les rues de la ville hôte
Rio 2016. Guide de survie dans les rues de la ville hôte

On vous prévient, il va falloir vous armer de patience. Car si, comme le disait très justement le musicien Tom Jobim, « le Brésil n'est pas pour les amateurs », Rio de Janeiro l'est encore moins. Une fois sorti de l'aéroport international de la ville, qui porte d'ailleurs le nom du célèbre compositeur brésilien, vous risquez de rejoindre les longues files d'attente s'étirant le long des taxis jaunes et des frescão, les bus bleus climatisés qui relient l'aéroport aux quartiers sud de Rio, à 20 km de là. En chemin, attendez-vous aussi à quelques ralentissements. Les grands travaux lancés à l'occasion des JO 2016 ont fait de Rio la pire ville brésilienne en termes d'embouteillages.

 

La panoplie du touriste, tu remiseras

 

Heureusement, pour contrebalancer cette première expérience, on peut compter sur les Cariocas. Si les habitants de Rio ont perdu de leur optimisme en période de récession économique (60 % d'entre eux rejettent désormais les JO), ils affichent toujours leur sympathie, leur sens de l'accueil et leur fierté, presque intacte, de vivre dans la Cité merveilleuse.

 

Pour découvrir cette impressionnante jungle urbaine, il est recommandé de remiser la panoplie du parfait touriste au placard. Vêtements et bijoux simples, appareil photo à ranger dans le sac à dos, papiers d'identité et carte bancaire dans une pochette-ceinture sous son tee-shirt... A Rio, il faut savoir sortir avec le strict nécessaire, sans pour autant sombrer dans la paranoïa. Surtout s'il s'agit simplement d'aller faire du sport le long des plages. Course à pied, vélo, longboard, rollers, beach-volley, raquettes, paddle, surf... à vous de choisir votre discipline ! Les Cariocas ont la bougeotte et ça tombe bien, Rio de Janeiro est un véritable terrain de jeu à ciel ouvert. Vous pourrez aussi prendre de la hauteur dans la plus grande forêt urbaine du monde, Tijuca. Plusieurs chemins de randonnée, à parcourir le jour et en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant