Rio 2016, boxe : le Français Sofiane Oumiha vice-champion olympique

le
0
Rio 2016, boxe : le Français Sofiane Oumiha vice-champion olympique
Rio 2016, boxe : le Français Sofiane Oumiha vice-champion olympique

Brahim Asloum, dernier Français champion olympique sur les rings, en 2000 à Sydney, attend toujours son successeur. Ce mardi (mecredi matin en France), Sofiane Oumiha pouvait devenir le 6e Tricolore à triompher en boxe aux JO. Las. Le Toulousain de 21 s'est incliné en finale des moins de 60 kg aux Jeux de Rio.

 

Dans une ambiance digne d'une enceinte de football, le boxeur français avait fort à faire face au chouchou local Robson Conceiçao. Numéro 1 mondial de la catégorie des poids légers, le combattant auriverde était soutenu par plusieurs milliers de Brésiliens en furie. De quoi inhiber Oumiha qui, pour ses premiers JO, n'avait pas grand-chose à perdre, puisque déjà assuré de l'argent, a minima, suite à sa victoire en demi-finale contre le Mongol Dorjnyambul.

 

Trois médailles pour la boxe... avant trois autres

 

Dominé dans les deux premiers rounds, Sofiane Oumiha levait les poings dans l'ultime acte pour tenter d'inverser la tendance auprès des juges arbitres. S'il a remporté cette troisième reprise pour deux d'entre eux, l'écart au score était trop important. Au final, Oumiha s'incline logiquement aux points, à l'unanimité des trois juges (30-27, 29-28, 29-28). «Je suis un peu frustré de ne pas ramener l'or à la maison, a-t-il réagi, sur France 3. J'essaye de prendre du recul parce que j'ai 21 ans et tout l'avenir devant moi. [...] Il faut toujours croire en ses rêves. Ce qui me fait plaisir, c'est d'avoir rassemblé autant de personnes.» Submergé par l'émotion, Oumiha, ému en larmes, mais réconforté par l'accolade et les mots de Brahim Asloum, consultant pour le groupe France Télévisions, et qui devra encore patienter au moins quelques jours pour trouver son successeur.

 

Il s'agit de la troisième médaille pour la boxe tricolore aux Jeux olympiques de Rio, après celles en bronze conquises par Souleymane Cissokho et Mathieu Bauderlique. D'autres suivront ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant