Rio 2016. Basket : au revoir et merci, monsieur Parker

le , mis à jour à 07:45
0
Rio 2016. Basket : au revoir et merci, monsieur Parker
Rio 2016. Basket : au revoir et merci, monsieur Parker

Il est  15 h 54 (20 h 54 en France) dans la Carioca Arena 3 de Rio et une page de l'histoire du sport français se tourne. Tony Parker tire sa révérence. Le meneur des Bleus ne prend pas sa retraite : il se donne encore trois ou quatre ans pour jouer en NBA. Mais il tire un trait sur sa longue et exceptionnelle carrière internationale. Sa 181e sélection mercredi était la dernière. Avec lui, Florent Piétrus et Mickaël Gelabale disent aussi adieu à des Bleus qu'ils ont portés à bout de bras pendant près de quinze ans.

 

C'est triste parce que ce n'est pas la fin dont ils rêvaient. TP s'imaginait en finale face à ses potes superstars de la NBA. Tony Parker n'aura jamais de médaille olympique à accrocher dans son immense pièce à trophées à San Antonio. C'est la seule chose qui lui manquera la prochaine fois qu'il fera le code secret pour l'ouvrir.

 

En quart de finale du tournoi olympique, la France, sa France, qu'il a si souvent portée à bout de bras, a été éparpillée façon puzzle par des Espagnols plus forts que jamais (92-67). Les Bleus n'ont pas été en mesure de rivaliser une seule minute. Ils ont même au final encaissé une des plus dures et amères défaites de leur histoire. «Ils ont été plus durs que nous dès le début. Nous, on n'a fait que regarder les arbitres. Ils se sont amusés, on a été crispés tout le match. Ils savent jouer en face, ils ont l'expérience, il faut leur donner du crédit», résume le géant Rudy Gobert. Point final.

Tony ne méritait pas de partir ainsi

Joffrey lauvergne, pivot de l'équipe de france

Non, monsieur Tony Parker, l'homme à qui le basket et le sport français en général doivent tant ne méritait pas. Perdre et se faire humilier par des Espagnols en feu. «Je suis très triste pour nous et triste pour lui, confie Joffrey Lauvergne. Tony ne méritait pas de partir ainsi. Pour ce qu'il a donné au basket français, tout ce qu'il a fait pour nous, les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant