Ringard le tricot ? Pas du tout !

le , mis à jour à 09:25
1
Ringard le tricot ? Pas du tout !
Ringard le tricot ? Pas du tout !

« Apéro tricot lundi soir à partir de 18 heures au 9, hôtel Montparnasse », disait l'annonce déposée sur les réseaux sociaux. Robe noire, perfecto et maquillage impeccable, Clarisse, 28 ans, arrive dans les premières au lieu du rendez-vous. Au fond du hall d'entrée attendent sagement des canapés douillets et trois petites tables basses garnies d'assiettes de chips, de gressins, de coupes de fruits secs... et de fils de laine multicolores.

 

Juste le temps d'avaler un verre de jus de pêche, et voilà la jeune femme déjà à l'ouvrage, une pelote et un lucet à la main. Un petit outil en bois en forme de fourche inventé par les Vikings pour faire des cordages. « Tenez le lucet face à vous en veillant à ne jamais le faire tourner ; laissez pendre un bout de laine et faites un huit », indique l'animatrice de l'atelier Emmanuelle Bastoul, qui vient de publier « Tricothérapie, le tricot est le nouveau yoga » (Flammarion).

 

Le nez sur ses mains, Clarisse se lance. « J'ai appris le tricot à l'âge de 5 ans avec ma grand-mère, mais j'ai assez vite lâché l'affaire », témoigne cette chef de projet dans une agence de com. « Et puis, il y a deux ans, j'ai eu envie de réapprendre quelque chose de créatif. »

 

Un hobby en pleine croissance

 

Sur un coup de tête, elle rachète des aiguilles et de la laine et, avec l'aide de tutos (tutoriels), attaque un cache-oreilles. Le virus est inoculé. « Au début, mes amies se moquaient de moi, reconnaît-elle. Comme je suis célibataire, elles me pressaient de ne surtout rien dire à mes rendez-vous galants. Mais c'est un peu difficile à cacher. Je tricote partout, tout le temps : chez moi sur mon canapé comme dans le métro. Je suis devenue complètement addict ! » En pleine mode du « faites-le vous-même », elles sont de plus en plus nombreuses, comme Clarisse, à se convertir. « Pendant longtemps, le tricot a eu une image un peu ringarde. C'est ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3379984 il y a 5 mois

    quand les bobos découvrent le tricot :o) , super ! à la campagne ça se pratique au club ''des cheveux blancs ""