Rinat Dasaev : "Les joueurs russes ont l'amour de l'argent, pas celui du football"

le
0
Rinat Dasaev : "Les joueurs russes ont l'amour de l'argent, pas celui du football"
Rinat Dasaev : "Les joueurs russes ont l'amour de l'argent, pas celui du football"

Costard violet, regard fatigué et voix monotone, Rinat Dasaev a traîné son spleen lors des Golden Foot Award de Monaco. Avant de poser ses empreintes sur la "Promenade des champions", l'ancien meilleur gardien du monde a cependant accepté d'échanger quelques minutes, suppléé par sa traductrice.

Bonjour Rinat. Vous vous faites assez discret depuis quelques années, on n'a plus trop de nouvelles. Vous êtes toujours entraîneur des gardiens au Spartak Moscou ? Oui. (il parle très lentement) Je suis toujours en charge de l'entraînement des portiers pour la deuxième équipe, l'équipe réserve du Spartak.
Ce n'est pas un manque d'ambition pour un ancien joueur de votre stature ? Vous n'avez jamais eu l'envie de devenir coach principal ? Si, cela reste dans un coin de mon esprit. C'est une idée. Mais bon, pour l'instant, je n'envisage pas de la concrétiser, j'attends la bonne occasion.
Bon et sinon, comment va la vie ? Pour un Russe en villégiature à Monaco, vous n'avez pas l'air très heureux. Vous avez failli vous endormir en conférence de presse... Si, si, je suis heureux (sourire). C'est juste que je suis beaucoup sollicité depuis hier soir.
C'est ça aussi être une star Je suis toujours comme ça, assez flegmatique. Je suis pris sans arrêt par les interviews, c'est fatiguant.
La célébrité, ça vous pèse ? Non, non, cela me fait très plaisir. C'est toujours agréable que les gens vous reconnaissent même trente ans après la fin de votre carrière. J'assume la célébrité (sourire).

En tant que meilleur gardien des années 80, tout en sobriété et en réflexes sur la ligne, qu'est-ce que vous pensez de l'évolution du poste de gardien de but ? Le style des portiers a beaucoup changé. Cela ne s'est pas fait d'un coup, c'est difficile d'expliquer d'où vient ce phénomène ou à quoi il correspond. Mais le jeu est très différent, cela se voit au premier coup d'œil.
Vous faites par exemple référence au fait que l'on demande de plus en plus aux portiers d'utiliser leurs pieds, d'être les premiers relanceurs de l'équipe ? Non, je ne parle pas…







Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant