Rigueur: les sociétés évaluent l'impact

le
0
Le plan de rigueur voulu par le gouvernement alourdira la facture fiscale des entreprises. Les nouveaux dispositifs coûteront notamment des millions d'euros à France Télécom et Vivendi, selon Les Echos .

Les propriétaires de résidence secondaire, les hôtels de luxe, les consommateurs de cigarettes et boissons alcoolisées ne seront pas les seuls à contribuer à la réduction des déficits publics. Les entreprises vont également devoir payer davantage d'impôts. La suppression du bénéfice mondial consolidé dès cette année, et le plafonnement des reports déficitaires autorisés pour une entreprise à 60% de son bénéfice, sont deux des mesures adoptées hier par l'Assemblée nationale qui vont alourdir les charges fiscales des entreprises. L'an dernier, le bénéfice mondial consolidé représentait à lui seul un manque à gagner de 460 millions d'euros pour l'Etat.

Les dirigeants de France Télecom estiment ainsi que le groupe devra verser entre 400 et 600 millions d'euros d'impôts dès cette année alors qu'ils pensaient ne rien devoir au fisc, rapporte Les Echos. En 2012, l'opérateur historique évalue sa facture fiscale entre 300 et 500 millions puis à 1,5 milliard

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant