Rififi dans le petit monde de l'art genevois

le
0
La galerie Nelombos à Genève a été longuement perquisitionnée mercredi.
La galerie Nelombos à Genève a été longuement perquisitionnée mercredi.

À Genève, le petit monde de l'art est en émoi. Hier, une descente de police a eu lieu dans les bâtiments des ports francs, où sont entreposées plus d'un million d'oeuvres gardées à l'abri des regards indiscrets. Les enquêteurs ont également investi les locaux de la galerie Nelombos à Genève, spécialisée dans les grands noms de la peinture moderne, de Picasso à Soulages.

Ces perquisitions font suite à la plainte déposée par Dmitri Rybolovlev, propriétaire de l'AS Monaco, contre Yves Bouvier, patron de la société Natural Le Coultre, plus connu sous le surnom de "roi des ports francs". Le milliardaire russe accuse l'homme d'affaires suisse - qui a fait fortune dans le transport et l'entreposage des oeuvres d'art à Genève - d'avoir empoché des commissions indues sur des achats de tableaux. L'intermédiaire genevois, chargé par le magnat russe de l'aider à se constituer une collection, aurait surfacturé à des sociétés détenues par Rybolovlev deux toiles de maître, le Salvator Mundi attribué à Léonard de Vinci et le Nu au coussin bleu de Modigliani.

"J'assume parfaitement avoir fait des plus-values"

Placé en garde à vue après son interpellation à Monaco il y a deux semaines, Yves Bouvier a été mis en examen le 28 février pour "escroqueries" et "complicité de blanchiment". Il assure être une victime collatérale des règlements de comptes au sein du couple Rybolovlev, en pleine procédure de divorce. "J'assume...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant