Rien ne va plus pour les Verts

le
0
Rien ne va plus pour les Verts
Rien ne va plus pour les Verts

Trois jours après sa terrible élimination en Ligue Europa, Saint-Étienne avait l'occasion de digérer avec un trou normand. Mais pour la première fois depuis 2002, le Stade Malherbe est allé chercher la victoire à Geoffroy-Guichard (1-2). Du coup, les Caennais remontent de cinq places, sur la troisième marche du podium.

AS Saint-Étienne 1-2 Stade Malherbe Caen

Buts : Eysseric (90e) pour Sainté // Delort (78e) et Rodelin (82e) pour Malherbe

Matchs après-matchs, le money time ne réussit pas aux Stéphanois. Rejoints à la dernière minute par l'OM dimanche dernier (1-1) et éliminés en Coupe d'Europe par Bâle dans le temps additionnel du 16e de finale retour (2-1) jeudi, les Verts n'abordaient pas la réception du Stade Malherbe Caen en pleine confiance. Et ce n'est pas cette rencontre qui va leur remettre la tête à l'endroit. Alors qu'ils pouvaient grimper sur le podium (pour la première fois depuis début octobre et une défaite 1-0 à Caen, justement) au bénéfice de la défaillance niçoise, les Verts se sont encore ramassé dans le dernier quart d'heure. Malgré un espoir nommé Eysseric, Saint-Étienne n'a pas su, à son tour, inverser la situation.

Sainté maladroit


D'entrée de jeu, Patrice Garande annonce la couleur en alignant une défense à cinq (sans Damien Da Silva, suspendu). Privés de Romain Hamouma, Jean-Christophe Bahebeck (blessés) et Renaud Cohade (suspendu), Christophe Galtier aligne un milieu Pajot-Clément-Lemoine chargé de servir le trio Roux-Søderlund-Tannane. Si dans l'avant-match, les Stéphanois écartaient tout traumatisme de la douloureuse défaite enregistrée à Bâle trois jours plus tôt, il leur faut 25 minutes pour mettre leur emprise sur la rencontre. Les premières cartouches sont à l'avantage des Caennais, plutôt habiles en contre, mais Andy Delort (16e) bute sur Stéphane Ruffier quand Dennis Appiah manque le cadre (23e), avant de trouver lui aussi le gardien stéphanois sur sa route (34e). Pas mieux du côté des Verts : lorsque Bayal Sall et Alexander Søderlund se retrouvent coup sur coup tout seul dans la surface (27e, 29e), les deux envoient le cuir en tribune. Étonnamment, Sainté ne se procurera plus de si belles occasions pendant de longues minutes.

Caen prend…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant