Rien de grave pour le PSG

le
0
Rien de grave pour le PSG
Rien de grave pour le PSG
Le PSG n'est pas qu'une machine à gagner

Que ceux qui ont osé imaginer un PSG invincible tout au long de la saison lèvent le doigt ! Certes, le PSG n'a pas perdu mardi soir contre Anderlecht. Mais il s'en est fallu de peu. Le club de la Capitale aura encore eu besoin d'un coup de pouce, enfin de pied, de son talisman, Zlatan Ibrahimovic pour s'en sortir avec un match nul. Pour le reste, on repassera. Car le niveau de jeu parisien affiché contre les Belges a frisé le néant. Un manque d'envie ? Peut-être bien. Une usure collective ? Peu probable. Avec un onze quasiment type si l'on excepte l'absence d'Edinson Cavani et de Thiago Silva (rentré en deuxième période), le PSG avait les armes pour mieux faire. Mais cette équipe, que l'on annonce souvent comme une somme de stars, peut aussi connaître un jour sans. C'est ce qui est arrivé mardi soir. Avec 17 tirs tentés, soit son total le plus élevé en C1 cette année, on ne pourra pas reprocher à Paris d'avoir essayé.

Zlatan Ibrahimovic est encore et toujours là

Le PSG peut compter sur lui. La machine à buts parisienne a encore fonctionné à plein régime mardi soir. Pas de but d'anthologie cette fois, ni d'exploit retentissant... Juste un but important pour permettre au PSG de conserver son invincibilité cette saison et porter à 26 (16 victoires et dix nuls) le nombre de matchs sans défaite au Parc en Coupe d'Europe. Le Suédois a même marqué sept des neuf derniers buts du PSG en Ligue des Champions. Sa force principale est de ne jamais douter, même quand il n'est pas dans un jour extraordinaire comme il y a quinze jours en Belgique. Evoquer son nom et parler de joueur indispensable est désormais devenu un pléonasme dans la Capitale.

La qualification est loin d'être compromise mais...

Si une victoire aurait assuré au PSG une qualification pour les 8emes de finale, le match nul concédé face à Anderlecht n'est pas un drame. Tout juste retarde-t-elle l'échéance... Car le club de la Capitale a encore son destin largement entre ses mains avant les deux dernières rencontres contre l'Olympiacos à domicile et à Lisbonne face au Benfica. Il faudra tout de même un autre PSG pour prendre au moins le point nécessaire à sa qualification. En face, les Grecs, revenus à la deuxième place du groupe C, seront plus que motivés puisqu'en cas de victoire au Parc des Princes, ils s'assureraient une qualification pour le prochain tour. Et se relanceraient même dans la course à la première place. Rien que pour ça, on ose croire que la motivation des Parisiens sera toute autre que celle affichée mardi soir.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant