Richard Tremewan : "C'est comme si Manchester United recevait deux milliards d'un coup !"

le
0
Richard Tremewan : "C'est comme si Manchester United recevait deux milliards d'un coup !"
Richard Tremewan : "C'est comme si Manchester United recevait deux milliards d'un coup !"

Richard Tremewan est président du club amateur de Bishop Auckland, en sixième division anglaise. Un président qui a eu la surprise de voir arriver plus de 300 000 livres dans ses caisses, laissée dans son testament par Colin Rowell, un fan dévoué, décédé en janvier dernier.

Vous connaissiez ce fan personnellement ? C'était un habitué ? Non. Avant, nous jouions dans un stade au centre de la ville, qui s'appelait Kingsway. C'était l'un des plus vieux terrains du Royaume-Uni. À cette époque, il venait à pas mal de matchs, mais depuis que nous avons déménagé dans notre nouveau stade, aux abords de la ville, il y a cinq ans, nous ne l'avons vu qu'une ou deux fois. Donc je ne me souviens pas très bien de ce fan.
Auriez-vous pu imaginer qu'un fan vous laisse une telle somme ? C'était une surprise complète. Cela aurait été une énorme surprise que quelqu'un nous laisse même 500 livres. Ses avocats ont appelé le club et nous ont dit : "Ne soyez pas trop excités, mais quelqu'un vous a laissé de l'argent dans son testament." Et avec les autres dirigeants, nous pensions que c'était peut-être trois ou quatre mille livres maximum. Quand ils nous ont dit que c'était environ 330 000 livres, je n'arrivais pas à y croire, c'est astronomique pour un club de notre taille. Nous avons un joli petit terrain en dehors de la ville, avec une tribune principale de 250 places derrière l'un des buts. Cela va nous permettre d'avoir un vrai stade avec quatre tribunes. Dans notre ligue, nous avons déjà l'un des plus beaux terrains. Nous allons faire un petit stade fantastique, nous avons seulement besoin d'une équipe sur la pelouse désormais (rires) !
A-t-il laissé, dans son testament, des instructions sur comment dépenser l'argent ? L'argent doit seulement être dépensé sur les infrastructures, pas pour payer les salaires des joueurs, ou quelque chose comme cela. Donc construction, et surtout maintenance des terrains et des tribunes.
Avez vous déjà échafaudé des plans ? Actuellement, nous n'avons pas encore touché l'argent, car le testament est en cours d'homologation. Cela pourrait durer neuf mois avant que nous touchions l'argent, donc pour l'instant, nous ne pouvons pas dépenser ce que nous n'avons pas. Pour l'instant, nous réfléchissons à des plans, à des idées, mais rien n'est encore définitif.
Depuis combien de temps suivait-il le club ? Était-il votre plus vieux supporter ? 70 ans, je crois. Son père…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant