Richard Gasquet : " Reprendre confiance en mon physique "

le
0
Richard Gasquet : " Reprendre confiance en mon physique "
Richard Gasquet : " Reprendre confiance en mon physique "

Richard, cette victoire en trois sets doit être un soulagement? Oui, c'est un soulagement d'avoir gagné, et de ne pas avoir de douleurs. J'espère que ça va continuer. Ce n'est pas facile d'arrêter huit semaines, d'avoir trois infiltrations, et de reprendre. Mais je suis content d'être ici, de ne pas avoir eu mal, de défendre mes chances et surtout d'avoir gagné. C'est une belle journée pour moi.

Vous ne vous fixez pas d'objectifs particuliers pour ce Roland-Garros ? C'était très limite d'être ici à Roland-Garros. C'est déjà beau d'y être et en plus de gagner un match. Je vais essayer de défendre mes chances à 100% au prochain match. Avec l'aide du public, je vais faire le maximum.

Quelles étaient vos sensations pendant le match ? Beaucoup d'appréhension, je ne savais pas comment j'allais réagir. Il y a des services où tu ne forces pas à 100%, où tu te demandes si ça va tenir, si la douleur ne va pas se réveiller. C'est important pour moi de jouer des matchs, de reprendre confiance en mon physique, en mon corps. C'est ce que j'ai réussi à faire aujourd'hui.

Vous prenez du plaisir à être sur le court tout de même ? Oui, il y a du plaisir. C'est toujours un plaisir d'être ici à Roland-Garros et de pouvoir jouer devant le public. C'est surtout un plaisir de retrouver la compétition et de ne pas avoir de douleurs. Pouvoir être là à 100%, c'est déjà pas mal.

Qu'avez-vous fait depuis Miami ? J'ai passé deux mois à me soigner du mieux possible, en essayant de trouver la raison de ma douleur. J'ai fait trois infiltrations, la dernière était mieux placée et c'est ça qui a fait la différence. Je ne pouvais vraiment rien faire, limite marcher. C'est pour qu'aujourd'hui je mesure la chance que j'ai de pouvoir courir. J'ai fait des examens pour savoir ce que j'avais. Ce n'était pas impossible que j'aie des choses graves, mais ce n'était pas le cas, et c'est ça qui me réjouit aujourd'hui. J'espère que la douleur est derrière moi.

Parvenez-vous à tirer du bénéfice de vos blessures ?C'est toujours difficile à dire, difficile de trouver du positif dans une blessure. J'en tire plus du négatif, car c'est dur de s'arrêter en plein milieu de saison. Le niveau est difficile, beaucoup de jeunes arrivent, c'est dur d'arrêter deux mois et c'est long de revenir au haut niveau.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant