Richard Gasquet : " Il y a beaucoup de discussions, surtout en groupe "

le
0

Pressenti pour jouer en double avec Jo-Wilfried Tsonga samedi contre le Canada, Richard Gasquet décrypte la méthode Noah.

Richard Gasquet, au vu des entraînements du jour, on a l’impression que vous allez jouer le double samedi avec Jo-Wilfried Tsonga....
Même si j’avais une idée, je ne le dirais pas aujourd’hui. Pour l’instant, on va attendre le capitaine, on va discuter. On verra ses choix. On va se préparer pour que celui qui va jouer vendredi matin soit prêt.

Comment jugez-vous le cadre de cette rencontre ?
C’est fabuleux pour nous d’être ici. Le cadre est magnifique, il fait beau, on est très bien reçu. L’île est superbe, tout le monde est très gentil avec nous. C’est un plaisir d’être là. On est tous très motivés, on attend tous le match, c’est ça qui va déterminer si on a passé une grande semaine ou pas. Je suis confiant, j’espère que ça va bien se passer.

C’est assez rare finalement que les « Quatre Mousquetaires » soient tous réunis...
Ce sont tous mes amis, on se connaît depuis toujours. Après, le groupe est élargi (Edouard Roger-Vasselin est le 5eme homme cette semaine, ndlr), ce n’est pas pour ça que la prochaine fois, il n’y aura pas d’autres joueurs. En dix ans de Coupe Davis, on n’a jamais été tous les quatre, ça nous fera plaisir.

Comment se passe la relation avec Yannick Noah ?
Il est présent, il parle beaucoup, il y a beaucoup de discussions, surtout en groupe. C’est important de parler en groupe, de discuter des années précédentes, de ce qui se peut se passer ici. Il est très proche de nous. Tout le monde a beaucoup de respect pour lui. On sait tout ce qu’il a réalisé. Tout le monde est à l’écoute. C’est le capitaine, c’est le patron. Ça se passe bien, l’ambiance est super, mais maintenant il faut le démontrer sur le terrain, c’est le plus important.

Il n’est pas trop à la rue lors du footing matinal ?
Oui, à 7h du matin... C’est lui qui l’a mis en place. C’est difficile, mais il est là, il rentre à vélo le soir, il joue avec nous sur le terrain. On sent vraiment une énorme motivation. C’est un vrai sportif, un vrai gagneur, il a ça en lui.

Propos recueillis par notre envoyé spécial en Guadeloupe, Maxime GRAS

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant