Ribery prolonge au Bayern jusqu'en 2017

le
0
Ribery prolonge au Bayern jusqu'en 2017
Ribery prolonge au Bayern jusqu'en 2017

Franck Ribéry a prolongé de deux ans, jusqu'au 30 juin 2017, son contrat avec le Bayern Munich, a annoncé jeudi le club bavarois.

Le Français, âgé de 30 ans, est arrivé en 2007 en Bavière, il y a réalisé cette saison le triplé Coupe-championnat-Ligue des champions.

« Je suis heureux de rester à Munich. Je l'avais promis aux supporteurs et maintenant le contrat est signé », annonce Ribéry dans le communiqué du club. « Pour ma famille et moi, le Bayern Munich est devenu pour une deuxième maison. Et je suis sûr que dans les années à venir, notre équipe gagnera encore un ou deux titres et les défendra. »

« Pourquoi devrais-je aller ailleurs ? »

Début mai, le joueur et la direction du club avaient exprimé leur souhait de prolonger au-delà de 2015. Le site internet spécialisé Kicker avait affirmé qu'ils étaient tombés d'accord pour prolonger de deux ans. « Pourquoi devrais-je aller ailleurs où je serais peut-être malheureux ? Si je m'arrête ici un jour, je veux me conduire comme un « grand seigneur ». Avec un match d'adieu, comme Mehmet Scholl (ex-meneur de jeu international allemand du Bayern, ndlr)», avait-il déclaré au quotidien Bild. Comme il l'a souvent répété durant la saison écoulée, « Francky » pourrait terminer sa carrière au Bayern, à l'instar, avant lui, de ses compatriotes Bixente Lizarazu et Willy Sagnol.

Ribéry a réalisé sa saison la plus aboutie depuis son arrivée en Bavière en 2007 en provenance de Marseille en contribuant au premier triplé de l'histoire du football allemand. Statistiquement, le milieu offensif a totalisé 10 buts et 15 passes décisives en 27 matches de Bundesliga, héritant pour la première fois et à trois reprises du brassard de capitaine. En Ligue des champions, il a inscrit un but et effectué cinq passes décisives dont une en finale de la C1 contre Dortmund (2-1) à Wembley. Il fait partie des favoris pour enlever le Ballon d'Or en fin d'année.

Van Buyten ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant