Ribéry, pas le choix, faut y aller !

le
0
Ribéry, pas le choix, faut y aller !
Ribéry, pas le choix, faut y aller !

Ce mercredi, Guardiola pourrait se servir de ses nombreux éléments offensifs pour faire souffler Ribéry, qui joue énormément pour quelqu'un qui revient de blessure et habitué aux pépins physiques depuis quelques années. Mais l'entraîneur catalan ne devrait pas faire tourner. Au détriment du corps du joueurs et au regret des médecins du club ?

"J'aimerais avoir une discussion avec Didier Deschamps, mais à la seule et unique condition que lui le désire également afin que nous puissions échanger sur le sujet et voir ce qui est faisable (…) Je sais que je peux encore apporter quelque chose et ça, c'est magnifique. " C'est donc officiel. Frank Ribéry souhaite revenir en sélection. Mais s'il a encore beaucoup à faire pour convaincre Didier Deschamps, celui qui a mis un terme à sa carrière internationale en 2014 n'a pas plus rien à prouver à Pep Guardiola, qui lui adresse une confiance aveugle. Une confiance étonnante, d'ailleurs. Qui parait même un poil exagérée.

Guardiola : " Ribéry, un des joueurs les plus importants de l'histoire du Bayern"
Car Francky a beau faire le taf comme il faut et même davantage – en témoigne cette superbe retourné acrobatique qui a donné les trois points à son équipe le week-end dernier –, il ne faut pas oublier que le Français enchaîne les titularisations alors qu'il revient pourtant de blessure. Pas vraiment nécessaire quand on voit l'effectif offensif de Munich, qui tournait très bien sans Kaizer Franck. Ainsi, qui aurait parié sur sa présence dans le onze de départ lors de l'importantissime match retour en huitièmes de finale de C1 contre la Juve ? Et qui aurait misé sur ses 101 minutes passées sur le pré, lui qui n‘en avait disputé que 422 depuis le début de la saison ?

Youtube

Disputes et problématiques


Que ce soit clair : son niveau de jeu n'est pas remis en doute ici, bien au contraire. Ce qui surprend, c'est le manque de réflexion apparent de Guardiola, qui l'utilise comme un joueur n'ayant jamais eu de pépins physiques. Or, souvenez-vous : touché à la cheville pendant neuf mois, Ribéry n'a commencé son année qu'en décembre… avant de se reblesser – après 65 minutes de jeu cumulées ! – et attendre février pour refouler une pelouse. Ce qui aurait donné lieu à une belle engueulade en coulisses, Guardiola s'en prenant au médecin, ce dernier lui répliquant qu'il faisait reprendre le joueur…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant