"Ribéry donnait mes clés de voiture aux gars de la sécurité"

le
0
"Ribéry donnait mes clés de voiture aux gars de la sécurité"
"Ribéry donnait mes clés de voiture aux gars de la sécurité"

Cinq ans après son départ de Marseille, nous avons retrouvé Taye Taiwo en Finlande. Après le Milan AC, Queens Park Rangers, le Dynamo Kiev et Bursaspor, le "Roberto Carlos nigérian" a atterri à Helsinki où il tient un rôle de leader. Alors que le championnat reprend ce samedi, l'ancien marseillais a présenté le foot finlandais et a très longuement passé sa période marseillaises en revue. De Pape Diouf à Franck Ribéry, tout en pointant du doigt la gestion actuel de l'OM.

Taye, que deviens-tu depuis ton départ de Bursaspor en 2015 ? J'ai joué en effet à Bursaspor en Turquie, c'était une bonne équipe avec de bons joueurs comme Sébastien Frey, Renato Civelli ou Cédric Bakambu. Le problème c'est qu'il y avait souvent des changements d'entraîneurs.

Pourquoi as-tu choisi la Finlande ? J'ai décidé de venir en Finlande pour avoir du temps de jeu. Ici, les équipes jouent sur le physique et la défense. Le niveau est moins élevé qu'en championnat de France. A part quatre ou cinq équipes dont Helsinki, les autres clubs finlandais ont un niveau Ligue 2.

Quelles sont les conditions de jeu en Finlande ? Comme je te le disais ce n'est pas compliqué si tu défends comme il faut, simple et avec intelligence. Sinon en janvier, février il fait très, très froid mais le championnat ne reprend qu'en avril. Pendant l'hiver, on s'entraîne à l'intérieur. Sinon comment je m'occupe dans la vie de tous les jours ? Après l'entraînement, je reste à la maison. Ce n'est pas le bon moment pour sortir car il fait froid (rires). Sinon en Finlande, les gens sont gentils, calmes et ne parlent pas.

Quel est ton rôle au sein de l'équipe ? L'entraîneur me dit parfois : "Taye, aujourd'hui tu décides ce qui se passe sur le terrain, les autres joueurs n'ont pas joué dans autant de clubs que toi". Moi je fais mon boulot comme il faut. Je défends bien.

« Contre Rennes, ce n'est pas possible. En cinq minutes ils ont déjà pris trois buts. Marseille a besoin de leaders derrière »
Tu es parti de Marseille il y a cinq ans. Depuis la Finlande, comment vis-tu la saison difficile de l'OM ? Je regarde tous les matchs de l'OM. Il y a trop de jeunes dans cette équipe. Il n'y a pas de sécurité derrière. Contre Rennes, ce n'est pas possible. En cinq minutes ils ont déjà pris trois buts. Marseille a besoin de leaders derrière. Steve Mandanda ne peut pas tout faire. L'OM ne joue pas comme une équipe. Ils vont tous devant, à droite ils montent, à gauche ils montent, ce n'est pas comme ça. Si un monte, l'autre reste, c'est comme ça que ça se passe. Cette…









Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant