Rhône : un suppléant s'accroche à son siège

le
0
Soutenu par l'UMP, Georges Fenech doit affronter la concurrence de son ancien suppléant, qui siège l'Assemblée nationale depuis 2008.

Une violente bataille oppose dans la 11e circonscription du Rhône l'ancien député Georges Fenech, investi par l'UMP, et son ancien suppléant, le Nouveau Centre Raymond Durand, qui a pris sa place en 2008 lorsqu'il a été déclaré inéligible. Ce territoire comprenant Givors, Condrieu, Mornant et Saint-Symphorien-d'Ozon est favorable à la droite. Nicolas Sarkozy y a recueilli 53,3 % lors du second tour de la présidentielle, le 6 mai. Georges Fenech y avait été élu en 2002, puis réélu en 2007 avec 56,5 % des suffrages. Ses comptes de campagne ayant été invalidés pour un chèque non passé par son mandataire financier, il avait dû laisser son siège à son suppléant, qui ne veut pas le lui rendre.

«Mon ancien suppléant s'entête à se présenter contre moi, contrairement aux engagements qu'il avait pris. Sa candidature est une candidature de division alors que je suis celle de l'union puisque j'ai été investi par l'UMP», s'énerve Georges Fenech, selon lequel c'es

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant