Rexel Vers un nouvel élargissement du flottant

le
0
Copyrights here
Copyrights here

(lerevenu.com) - Ray Investment, qui est contrôlé par Clayton Dubilier & Rice (33%), Eurazeo (32%), Bank of America?Merrill Lynch Capital Partners (25%) et la Caisse de Dépôt du Quebec (10%), a déjà cédé le 1er mars dernier 11,2% du capital de Rexel, dans le cadre d'un placement accéléré sur le marché auprès d'investisseurs institutionnels. D'un montant total d'environ 472 millions d'euros, l'opération s'était faite avec une décote moyenne de 3,7% par rapport au cours de Bourse. Elle a eu pour effet de faire baisser le titre de 2,8% en une séance, mais le flottant de Rexel est passé de 26,8% à 38%.

Le processus de sortie des fonds va se poursuivre. Ray Investment est entré au capital de Rexel en mars 2005, sur la base d'un prix de revient estimé à 8,70 euros par titre. Au 30% juin dernier, il détenait 59% du français. L'action cote actuellement autour de 15 euros, se rapprochant de son cours d'introduction de 16,50 euros en avril 2007 (à l'époque, les fonds n'ont pas cédé de titres). Le moment est donc venu pour le consortium de concrétiser une belle plus-value, d'autant que le potentiel de Rexel apparaît réduit à court terme. Les analystes interrogés par Factset Estimates ont, en moyenne, un objectif de cours de 17 euros à trois mois.

Ray Investment devrait continuer de privilégier des ventes au fil de l'eau, en fonction des opportunités du marché. Exactement comme KKR et Wendel se sont désengagés de Legrand. A court terme, c'est une épée de Damoclès qui pèsera sur le titre. Mais la sortie des actionnaires de contrôle donnera un intérêt spéculatif à l'entreprise, qui a dévoilé, fin mai, un ambitieux projet d'entreprise pour 2015.

Conservez Rexel.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant