Révolution égyptienne : un anniversaire sous tension

le
0
REPORTAGE - Des heurts ont éclaté vendredi après-midi au Caire et dans plusieurs villes.

Correspondante au Caire

«Ce n'est pas un anniversaire, c'est un coup de gueule pour rappeler que la révolution est toujours en marche!» Amer, Ashraf Magdy est également téméraire. Il est 14 heures, ce vendredi 25 janvier, lorsque le jeune révolutionnaire rallie l'emblématique place Tahrir. Déçu de l'après-Moubarak, remonté contre les islamistes qu'il accuse d'avoir «volé» sa révolte, il fait exploser sa colère.

«Il y a deux ans, nous demandions du pain. Aujourd'hui, le pays s'enfonce dans la crise économique. Il y a deux ans, nous demandions la liberté. Aujourd'hui, on censure des journalistes. Il y a deux ans, nous demandions la justice. Aujourd'hui, un grand nombre de policiers impliqués dans la mort de centaines de manifestants pendant la révolution, puis pendant la transition militaire, ont été acquittés. Si nos dirigeants ont changé, le système,...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant