Révolution dans les boutiques de lingerie saoudiennes

le
1
Les femmes sont désormais autorisées à travailler comme vendeuses dans les boutiques de lingerie. Une décision qui provoque l'ire des religieux conservateurs.

Les employés chinois des magasins de lingerie vont perdre le monopole de la vente de sous-vêtements en Arabie Saoudite. Depuis jeudi, les femmes sont autorisées à travailler dans les boutiques de lingerie au grand bonheur des clientes, qui pourront enfin acheter soutiens-gorges et petites culottes sans demander conseil à des vendeurs hommes.

Une petite révolution dans un royaume ultra-conservateur, permise par un décret du roi Abdallah promulgué en juin 2011 et entré en vigueur jeudi. Les femmes vont progressivement remplacer les hommes, souvent d'origine chinoise, et conseiller les clientes, mettant ainsi fin à une situation absurde. Elle découlait du principe fondamental de la société saoudienne, selon lequel une femme ne peut être en contact avec un homme qui n'appartient pas à sa famille. Donc, les femmes ne pouvaient pas travailler comme vendeuses. Mais puisqu'il fallait vendre, elles pouvaient malgré tout, comme un moindre mal, faire leurs emplettes auprès de vend

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1531771 le jeudi 5 jan 2012 à 12:36

    Et c'est ce modèle de société que beaucoup de nouveaux arrivants veulent nous imposer...!! Ben pas pour moi désolé !