Révoltes: les monnaies arabes inégalement impactées

le
0
La crise dans le monde arabe refroidit l'appétit pour le risque financier. Conséquence : l'euro faiblit. Les devises arabes qui ne sont pas liées au dollar, comme le dinar libyen, souffrent.

Si les révolutions tunisienne et égyptienne ont peu touché les marchés financiers, celle qui secoue la Libye les impacte bien plus. Les tensions dans le pays, qui est un des plus gros exportateurs de pétrole, affecte directement les cours de l'or noir et impacte fortement les Bourses européennes (Paris, Londres, Francfort, Milan, etc.), asiatiques (le Nikkei a perdu près de 1,8% ce matin) et américaines (les indices futures pointent en forte baisse pour l'ouverture de Wall Street cet après-midi).

Sur le marché des changes, l'inquiétude se ressent également. Les investisseurs, pour qui l'incertitude est la pire des phobies, mettent leur appétit pour le risque au placard et se protègent. Comment ? En plaçant leurs billes dans les valeurs dites «refuge», comme l'or, le dollar ou encore le franc suisse. En revanche, l'euro, lui, est boudé.

C'est ainsi que la monnaie européenne a glissé sous 1,36 dollar ce mardi matin, face à un billet vert recherché. Vers 11 heures, l'e

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux