Réviser son bac à l'heure du numérique

le
1
Réviser son bac à l'heure du numérique
Réviser son bac à l'heure du numérique

Les applications mobiles de révision du baccalauréat fleurissent depuis quelques années pour la génération "digital native", des logiciels complémentaires mais qui ne se substituent pas aux cours et peinent à trouver leur modèle économique."Ludiques", "interactives", "personnalisées", "gratuites" pour la plupart, les applications comme Mention bac, Snapschool, "machineareviser.com" ou EduQuest rencontrent un vrai succès auprès des lycéens. L'application bac de la société Digischool, un des leaders du secteur de "l'e-éducation", compte ainsi quelque 300.000 téléchargements en 2015, selon leurs chiffres. Alors que 68% des 13-19 ans ont un smartphone et passent en moyenne plus de treize heures par semaine sur internet, tous supports confondus, selon une étude Ipsos publiée en 2015, de nombreuses entreprises, des start-ups aux éditeurs de manuels, se sont lancées sur ce marché des révisions 2.0.Beaucoup proposent des fiches, des vidéos courtes produites par des professeurs, mais certaines entreprises poussent l'expérience plus loin en associant les codes du jeu vidéo au processus d'apprentissage.Destinée à un public plongé dans l'univers de Candy Crush ou Angry Birds, l'application EduQuest, lancée en 2015, offre par exemple des quiz multijoueurs dans sa nouvelle version pour réviser sept matières du programme du bac 2016."Grâce au mécanisme ludique comme des montées de niveau, des personnages qui évoluent ou encore le gain d'étoiles, on crée une motivation supplémentaire", explique à l'AFP Antoine Chopin, à l'origine du projet.Olivier Houdé, directeur du laboratoire de psychologie du développement et de l'éducation au CNRS, plutôt favorable à ces nouveaux formats pour les élèves, nuance: "la seule chose qu'il faut éviter, c'est que le moteur du jeu se substitue à leur raisonnement. Il faut être capable de raisonner par ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 7 mois

    On arrête l'hypocrisie, pour rater son bac faut bientôt une dérogation du rectorat....le vrai bac se passe au premier trimestre dans le supérieur.