Revers en Allemagne pour les fonds qui poursuivent Porsche

le
1
REVERS EN ALLEMAGNE POUR LES FONDS QUI POURSUIVENT PORSCHE
REVERS EN ALLEMAGNE POUR LES FONDS QUI POURSUIVENT PORSCHE

STUTTGART, Allemagne (Reuters) - Le tribunal de Stuttgart, ville où se trouve le siège social de Porsche, a exprimé lundi des doutes sérieux sur le bien-fondé d'une procédure intentée par des fonds spéculatifs contre le constructeur de voitures de luxe.

Les fonds Viking Globa Investors, Glenhill Capital et Greenlight Capital poursuivent Porsche à la suite de son OPA ratée sur Volkswagen sur la période 2008-2009 et lui réclament 1,36 milliard d'euros de dommages et intérêts.

"Nous percevons des risques des risques énormes de contentieux pour les plaignants", écrit le juge Carola Wittig. "Il y a toute une série d'obstacles à surmonter".

Les plaignants affirment que tout au long de 2008, la holding de Porsche n'a rien dit de son plan de racheter VW et est entré discrètement au capital de sa cible pour ensuite y accroître régulièrement ses parts.

Les fonds spéculatifs avaient déjà été déboutés en décembre 2012 par un tribunal new-yorkais qui jugeait que leur dossier aurait plus sa place en Allemagne. Depuis lors, les fonds ont entrepris de poursuivre le directoire et le conseil de surveillance de Porsche auprès des tribunaux de Stuttgart, Braunschweig, Hanovre et Francfort.

Ilona Wissenbach et Andreas Cremer, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Nicolas Delame

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M6437502 le lundi 10 fév 2014 à 17:35

    Manquent pas d'air les fonds ! Pourquoi auraient-ils droit à plus d'égards que les petits porteurs ? Une bonne gamelle leur fait du bien.