Revers d'Elliott dans sa lutte anti-réorganisation de Samsung

le , mis à jour à 13:14
0

SEOUL, 7 juillet (Reuters) - Un tribunal sud-coréen a rejeté mardi une requête déposée par le fonds activiste américain Elliott Associates, lui infligeant un nouveau revers dans sa campagne contre le projet de réorganisation de la chaîne de holdings du groupe Samsung, qui vise à renforcer le contrôle de la famille Lee sur le conglomérat. Cette décision judiciaire validant la cession d'actions détenues en autocontrôle par Samsung C&T 000830.KS à son allié KCC 002380.KS a été rendue à dix jours d'un vote des actionnaires de Samsung C&T sur l'offre de rachat lancée par Cheil Industries 028260.KS , une autre entreprise du géant sud-coréen. Le fabricant de produits chimiques et de matériaux de construction KCC, deuxième actionnaire de Cheil, pourra donc exercer les droits de vote correspondant à cette participation propre lors de ce scrutin. Cheil, la holding de contrôle effective de Samsung Group, dont les activités vont de la construction à la mode, a lancé fin mai une offre intégralement en actions d'un montant de 7,4 milliards d'euros sur la filiale de construction Samsung C&T, qui détient une participation clé dans Samsung Electronics 005930.KS , la division phare du conglomérat. ID:nL5N0YH0P8 Selon le tribunal de Séoul qui a rendu ce jugement, Samsung C&T n'enfreint aucune loi en cédant ses actions à KCC. Ce dernier, qui détient environ 6% de C&T (avec la participation de 5,8% dont le rachat a été validé par cette décision) est désormais le quatrième actionnaire de la filiale de construction de Samsung et apportera son soutien à l'offre de Cheil. Une contribution non négligeable dans la mesure où les deux tiers des actionnaires de C&T doivent se prononcer en faveur du rachat par Cheil pour que la transaction soit validée. Elliott, troisième actionnaire de C&T avec une participation de 7,1%, s'oppose à cette offre qu'il juge sous-évaluée. Il a déjà fait appel et a estimé dans un communiqué publié après l'annonce du rejet de sa requête que la cession d'actions en autocontrôle de C&T était "tout à fait inacceptable". La justice sud-coréenne a déjà infligé un revers au fonds américain mercredi dernier en rejetant une requête visant à empêcher la tenue du vote du 17 juillet. ID:nL8N0ZH1YM Elliott a également fait appel de cette décision. (Sohee Kim et Joyce Lee; Myriam Rivet pour le service français, édité par Marc Angrand)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant