Revenus du travail : la fiscalité se durcit dans les pays de l'OCDE

le
1
©fotolia
©fotolia

(lerevenu.com) - En 2013, le prélèvement moyen d'impôts et de cotisations sociales sur les revenus du travail dans la zone OCDE s'est accru de 0.2 point de pourcentage pour atteindre 35.9 %, selon le rapport de l'Organisation. Il a progressé dans 21 pays sur 34, a diminué dans 12 et est resté inchangé dans un.

En 2013, les hausses des prélèvements sur les revenus du travail ont été les plus fortes au Portugal (en raison du relèvement des taux légaux), en République slovaque (sous l'effet de l'augmentation des cotisations patronales de sécurité sociale) et aux États?Unis (en raison de l'expiration des réductions antérieures des cotisations salariales de sécurité sociale).

C'est en Belgique (55.8%), en Allemagne (49.3%), en Autriche (49.1%) et en Hongrie (49.0%) que l'on a observé les charges fiscales moyennes les plus élevées pour les travailleurs célibataires sans enfant rémunérés au salaire moyen dans leur pays. Les charges les plus faibles ont été observées au Chili (7,00 %), en Nouvelle?Zélande (16.90%) et au Mexique (19.20% ).

Les coins fiscaux les plus élevés pour les familles comptant deux enfants et un seul apporteur de revenu rémunéré au salaire moyen étaient ceux de la Grèce (44.50%), la France (41.6 %), la Belgique (41.0 %) et l'Autriche (38.40%). C'est en Nouvelle-Zélande que le coin fiscal a été le plus faible pour ces familles (2.40%), suivie par l'Irlande (6.80%), le Chili (7%) et la Suisse (9.50%). La moyenne pour

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3182284 le samedi 12 avr 2014 à 00:56

    pour un système social qui attire tous les moricauds de la planète