Revenu universel : quel serait son montant ? Comment ce dispositif sera financé ?

le , mis à jour le
14

Le 6 janvier, Benoît Thieulin, spécialiste des questions d'innovation numérique, remettait à la ministre du Travail un (passionnant) rapport intitulé "Travail, emploi, numérique : les nouvelles trajectoires". Au nom du Conseil national du numérique, qu'il présidait jusqu'à la semaine dernière. Surprise : ce document prône un débat et une étude de faisabilité sur une mesure détonante, la mise en oeuvre, en France et dans un avenir proche, d'un revenu universel. L'idée, c'est de verser un même revenu à tous les citoyens sans condition.

Ni une, ni deux, ce concept, qui alimentait depuis des dizaines années les discussions dans les milieux intellectuels, a surgi dans le débat public. Pour en débattre, un colloque était d'ailleurs organisé à Paris, jeudi 4 février, par le think tank libéral Générations libres. Pour Benoît Thieulin, qui y participait, l'objectif est de faire de la mesure "un thème de campagne pour la présidentielle".

L'Express.fr-VotreArgent. C'est quoi, le revenu universel ?

Benoît Thieulin. L'idée est défendue par des personnalités d'horizons très différents, sous des appellations d'ailleurs diverses - revenu universel, revenu de base, impôt négatif, revenu inconditionnel, etc. Les schémas proposés sont très variables mais ont un point commun : leur simplicité - vous avez tel âge, vous recevez autant, tous les mois, généralement sans condition, individuellement. Le revenu universel remplacerait un certain nombre de prestations sociales actuelles.

L'Express.fr-VotreArgent. Pourquoi demander un débat sur le revenu universel en 2016 ?

Benoît Thieulin. Le revenu universel pourrait répondre en partie à plusieurs changements constatés dans la société. Au Conseil national du numérique, nous nous y sommes d'abord intéressés en raison de la révolution numérique, qui favorise l'émergence de nouvelles activités. Le champ du salariat se rétrécit, ...

lire la suite sur votreargent.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • paspil il y a 10 mois

    un moyen simple de limiter la bureaucratie publique et la fraude ...

  • paspil il y a 10 mois

    la droite va le lancer en Finlande il me semble ...

  • M7966995 il y a 10 mois

    Le problème c'est que ce revenu devrais être universel pour éviter les flux migratoire et financer par création monétaire uniquement. on est désormais obligé de stopper la production des robots car il n'y a plus d'acheteur solvables face. A l'échelle de l'humanité il est absurde de devoir arrêter de produire car il n'y a pas assez de masse monétaire pour consommer ce que l'on produit.

  • M7966995 il y a 10 mois

    Qui ne pourront plus consommer car des robots leur auront piquer leur boulot.

  • M7966995 il y a 10 mois

    Suis loin d'être socialo mais le concept est loin d'être bête. Un revenu de base ou de subsistance auquel s'ajoute (cumul) les revenus du travail pour ceux qui veulent améliorer leur qualité de vie. Ça éviterait déjà les situations absurdes où on gagne parfois plus en travaillant moins. Ensuite, il est évitant que quasiment tout les secteur sont robotisé et qu'à termes on va se retrouver avec un monde avec des capacités de production gigantesque grâce à l'automatisation mais 90% de chômeur

  • pepitobo il y a 10 mois

    une prime de plus a la faineantise...bravo aux socialistes!

  • sibile il y a 10 mois

    toujours davantage d'assistanat et toujours davantage de dépenses publiques : la France en crève

  • paspil il y a 10 mois

    on peut simplifier les aides mais je doute que cela plaise aux fonctionnaires ... ils n ont pas envie de perdre leur travail ... RSA , APL , AAH , allocations familliales , ....

  • restif1 il y a 10 mois

    ça fait causer, mais ce n'est pas à la veille d'être appliqué. Avec les blocages français cela viendrait s'ajouter aux autres aides et non les remplacer

  • alain..c il y a 10 mois

    Je demande aux septiques de s'informer et de réfléchir.... mais pour certains c'est pas gagné. La première mesure intelligente depuis le conseil de la libération.