Revenu universel : «Les employeurs voudront supprimer le smic»

le , mis à jour à 08:27
8
Revenu universel : «Les employeurs voudront supprimer le smic»
Revenu universel : «Les employeurs voudront supprimer le smic»

Maître de conférences à l'université Bordeaux-IV, il anime le conseil scientifique de l'organisation altermondialiste Attac.

 

Pourquoi le revenu de base n'est-il pas souhaitable ?

JEAN-MARIE HARRIBEY. Presque tous ses partisans surfent sur l'idée que c'est la fin du travail salarié, qu'il faudrait désormais s'adonner à des activités autonomes. Or, ceci n'est démontré par aucune étude. Ils disent que cela permettrait de mettre les bénéficiaires dans un rapport de force favorable vis-à-vis d'employeurs potentiels. Quelle preuve ont-ils ? Ils considèrent en réalité que c'est un moyen de déréguler le marché du travail. Si la société verse aux plus pauvres comme à M me Liliane Bettencourt (NDLR : héritière du groupe L'Oréal) un même revenu d'existence, les employeurs voudront réduire le smic, voire le supprimer.

 

Bénéficier d'un revenu passe-t-il uniquement par le travail ?

La valeur économique d'une activité n'est validée que par deux choses : le marché et la décision démocratique (création de postes d'infirmiers, de professeurs, etc.). Les individus n'ont pas la capacité d'autovalider l'activité à laquelle ils se livrent. Si je vais jouer aux boules avec des voisins, je produis du lien social, mais pas de valeur économique. Pour qu'il y ait un revenu, il faut qu'un travail soit effectué. Travail et revenu sont indissociables.

 

Le financement du revenu de base pose-t-il problème ?

Bien sûr. Si l'on distribue 1 000 € à 66 millions d'individus par mois, cela fait environ 660 MdsEUR, l'équivalent de la protection sociale actuelle. Comment faire ça d'un coup de baguette magique ? Parmi les soutiens de ce revenu, celui qui a la démonstration la plus sérieuse est Marc de Basquiat (NDLR : président de l'Association pour l'instauration d'un revenu d'existence), qui arrive à un revenu de base de 471 €. Ça ne résout pas le problème qu'il est censé résoudre : réduire la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 12 mois

    Le seul problème avec cette mesure (je suis neutre) sera simplement de trouver une femme de ménage ou bien n'importe quel emploi qui ne fait vraiment pas rêver, donc on aura du paiement au black pour tous ces emplois.....à part ce détail.

  • doullens il y a 12 mois

    nayara10 il y a 59 minutes et le libéralisme ta vue le résultat ?

  • t_n_t il y a 12 mois

    bande de manipulateurs !!

  • pallach il y a 12 mois

    Un bon moyen de se débarrasser des pauvres en leur disant de se débrouiller avec l'aumône d'Etat !

  • nayara10 il y a 12 mois

    Nos ancêtres ont construit des cathédrales ,des châteaux et de beaux monuments .Eux,ils veulent construire du sociale ??????????????????????????????????????????..

  • nayara10 il y a 12 mois

    Vous allez gentiment filer vers le système Soviétique.Qui fera que les gens ne bosseront plus ou moins .Vous en avez vu le résultat....

  • jmlhomme il y a 12 mois

    Moi Boursier je suis pour ce minima....sous forme d'un capital donné à tous francais de plus de 50 ans de présence en France ( eventuellement etendu à 70 ou 100 ans ).... Toutes les participations de l'ETAT ( EDF REnault Areva, BPI, caisse des dépots, tou sle patrimoine de la Poste etc.. que tout cela soit donc redistribué aux francais et leurs enfants qui vont tous etre alors protégés par un minimum ( le tout bien sur aprés tout desendettement . Et plus aucune intervention à crédit

  • cmaignan il y a 12 mois

    Effectivement l'instauration d'un revenu de base permet la suppression du smic et tous les lois qui rigidifient le marché du travail, sans compter les économies réalisé sur la simplification de la redistribution. Même les altermondialistes s'en sont aperçu. Seuls les naifs de boursorama s'opposent sans rien comprendre en se proclamant liberaux. Mdr