Revenu de base : une allocation universelle qui profiterait à l'environnement

le , mis à jour le
0
Revenu de base : une allocation universelle qui profiterait à l'environnement
Revenu de base : une allocation universelle qui profiterait à l'environnement

Et vous, que feriez-vous si votre revenu était garanti ? C'est par cette question très large que les militants pour le revenu de base ont pris l'habitude d'amorcer leurs discussions avec le public. Car le principe du revenu de base est simple : en versant à chaque citoyen un revenu,

on valorise sa participation à la société au-delà de l'unique mesure de l'emploi. On lui permet ainsi de ne plus envisager son temps comme forcément divisé entre le temps rémunéré et le temps « libre ». Avec un revenu de base, les citoyens auraient le choix entre travailler moins et, par exemple, se consacrer à une activité associative (investissement le plus souvent non sanctionné par un salaire alors qu'il relève de l'intérêt général)... ou continuer à travailler s'ils désirent gagner davantage.

Ainsi, le revenu de base est l'idée que tout citoyen, quelque soit les revenus dont il dispose déjà, devrait recevoir une somme correspondant à ce qu'il faut pour vivre décemment. Pour que ce droit soit philosophiquement fort, cette allocation doit être versée à toute la société, sans distinction, afin d'éviter la stigmatisation que subiraient ceux qui auraient besoin de la réclamer (comme c'est le cas avec les aides sociales).

De nombreux économistes ont proposé des modèles de financement pour le revenu de base. Pas toujours d'accord sur la somme à allouer, ils se rejoignent en revanche sur l'idée que l'instauration d'un revenu de base est viable dès demain (par la redistribution, la création monétaire ou encore les revenus des biens communs).

Pour comprendre ce que le revenu de base pourrait apporter à la cause environnementale, nous avons discuté avec Anna Bureau, militante écologiste impliquée au sein d'Europe Ecologie Les Verts et dans différentes associations (Colibris, Alternatiba, le Mouvement Français pour un Revenu de Base).

En quoi le revenu de base pourrait-il être vecteur de meilleures pratiques environnementales ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant