Revenir aux politiques d'avant-crise "difficile", selon Noyer

le
0
REVENIR AUX POLITIQUES D'AVANT-CRISE SERAIT "DIFFICILE", SELON NOYER
REVENIR AUX POLITIQUES D'AVANT-CRISE SERAIT "DIFFICILE", SELON NOYER

PARIS (Reuters) - Revenir aux politiques monétaires d'avant-crise pourrait être difficile et les banques centrales devront veiller à tenir leurs objectifs de stabilité des prix, a déclaré lundi Christian Noyer, membre du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne.

"Nous ne pourrons peut-être pas revenir aussi facilement que nous le souhaitions au statu quo ante" en matière de politique monétaire, a dit le gouverneur de la Banque de France, lors d'une intervention à Paris.

"Nous devons (...) nous assurer que les gains de la période d'avant-crise, en termes de stabilité des prix et des politiques monétaires, ne sont pas compromis ou perdus", a-t-il ajouté.

Christian Noyer a estimé que l'expansion des bilans des banques centrales posait des risques qu'il ne fallait pas ignorer, même si "l'Eurosystème est extrêmement bien capitalisé".

"La multiplication des interventions pourrait être interprétée facilement comme une dilution des objectifs", a ajouté Christian Noyer.

Les appels de certains économistes et opérateurs de marché en faveur d'un assouplissement temporaire des objectifs de stabilité des prix ne sont pas judicieux, a-t-il poursuivi.

La BCE a injecté plus de 1.000 milliards d'euros de liquidités dans le système bancaire depuis décembre via des opérations de refinancement à trois ans (LTRO).

Matthias Blamont, édité par Jean-Baptiste Vey

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant