Réveillon 2013 en Russie : champagne, vodka et gueule de bois

le
0
Le traditionnel feu d'artifice de la place Rouge, le 1er janvier dernier, à Moscou.
Le traditionnel feu d'artifice de la place Rouge, le 1er janvier dernier, à Moscou.

Le 31 décembre à minuit, tous les Russes auront les yeux tournés vers la tour Spasskaïa (tour du Sauveur), la plus grande de celles qui entourent le Kremlin. L'horloge qui y est fixée, de plus de six mètres de diamètre, sonnera les douze coups de minuit devant la foule réunie sur la place Rouge et les millions de Russes qui suivront la scène derrière leur écran de télévision. Car, comme il est de coutume, c'est en famille que la soirée du réveillon se déroule en Russie. La dernière soirée de l'année coïncide en effet avec le début des vacances. Des vacances qui durent une dizaine de jours, englobant le Noël orthodoxe (entre le 6 et le 7 janvier) et se prolongeant jusqu'au "nouvel an ancien" (le 13 janvier, d'après le calendrier julien). Pendant cette période, la Russie est plongée dans une hibernation quasi totale, puisque les administrations, commerces, services, écoles et administrations ferment leurs portes, ce qui permet ainsi aux Russes de profiter des nombreuses festivités. Mais le 31 décembre n'est pas seulement le passage à la nouvelle année : les Russes s'offrent également des cadeaux, comme le 25 décembre en France. Les rues commerçantes, les grands centres commerciaux sont donc bondés en cette période de l'année, chacun faisant ses dernières emplettes avant cette longue soirée. La très attendue allocution présidentielle Tous les magasins ferment plus tôt,afin que chacun puisse rejoindre la fête familiale où se...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant