Réussir ses débuts en Serie A en 10 leçons

le
0
Réussir ses débuts en Serie A en 10 leçons
Réussir ses débuts en Serie A en 10 leçons

Frosinone et Carpi sont les rookies de cette 84e édition de la Serie A, ils succèdent à Sassuolo et Trévise, les deux autres bleus de la dernière décennie, mais aux destins différents. Les premiers se sont installés parmi l'élite, les seconds sont redescendus directement avant de disparaître.

  • N°1 : Conserver le noyau dur et le même entraîneur


    Milieu de terrain qui a roulé sa bosse un peu partout dans la Botte, Francesco Parravicini était de ceux qui ont connu la seule année de Trévise parmi l'élite, c'était en 2005/06 : "Plutôt que de maintenir l'ossature de l'équipe de la promotion, la direction a révolutionné le groupe. Marchese, Ballotta, Barreto et compagnie ont été vendus, pis, ceux qui étaient restés ont été mis en discussion, plutôt que de miser sur nous et notre envie de démontrer qu'on avait notre place en Serie A." Quant au coach, Pillon, il est parti au Chievo, les dirigeants ayant choisi Ezio Rossi, "un mec qui débutait aussi à ce niveau". Ses successeurs Cavasin et Bortoluzzi n'y changeront rien.

  • N°2 : Éviter de dépenser n'importe comment la manne d'argent dérivant des droits télé


    Nereo Bonato a été un des principaux artisans de l'irrésistible ascension de Sassuolo, il a quitté son poste de directeur sportif cet été : "Disons que, comme Sassuolo, Carpi et Frosinone sont ceux qui encaissent le moins. Mais ça reste beaucoup plus important par rapport à la B. Toutefois, je ne pense pas que cela fasse la différence, même s'il faut chercher à optimiser ces nouvelles entrées d'argent. " Parravicini se souvient d'une direction qui s'était fait plaisir : "Les dirigeants ont acheté joueur sur joueur, et effectivement, Trévise a disparu en l'espace de quelques saisons. Ça a très mal fini avec une faillite. Plutôt que d'exploiter à fond cette année de Serie A et de se donner réellement les moyens de se sauver, ils se sont endettés jusqu'au cou." Le club gît maintenant en 5e division.

    Francesco Parravicini

  • N°3 : Miser sur les jeunes


    Niveau recrutement, plusieurs stratégies possibles, celle de Sassuolo est exemplaire, mais pas forcément voulue à la base : "Nous avons décidé de miser sur des…









  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant