Réunion de la BCE le 5 juin, achetez la rumeur et vendez la nouvelle

le
0
Réunion de la BCE le 5 juin, achetez la rumeur et vendez la nouvelle
Réunion de la BCE le 5 juin, achetez la rumeur et vendez la nouvelle
(lerevenu.com) - La grande résistance des actions européennes, françaises notamment, doit plus au discours accommodant depuis avril du président de la Banque centrale européenne, Mario Draghi, qu'à l'attractivité des valorisations ou à la force de la reprise.    De manière inhabituelle, le président de la BCE a commencé par vanter le 3 avril les mérites des politiques non conventionnelles (telles qu'un « QE ») avant de mettre en garde les marchés le 12 avril à Washington contre une poursuite de l'appréciation de l'euro et d'annoncer le 8 mai une probable action lors du prochain conseil, une fois connues les nouvelles projections économiques pour la zone. Il y a plus de risques, ce 5 juin, d'être déçu par les marchés que par la BCE.   L'essoufflement de la reprise européenne, recul d'1 point du PMI manufacturier à 52,2, plaide pour un assouplissement monétaire, tandis que les valorisations records des actions européennes devraient inciter les gérants à prendre leurs profits. Nous réitérons l'analogie avec 2004 quand les marchés mirent à profit la reprise pour normaliser les PER au prix d'oscillations des actions pendant dix mois.   Tensions interbancaires et essoufflement de la reprise invitent la BCE à agir : baisse de l'euro attendue   Rarement assouplissement monétaire n'aura été aussi préparé. La seule inconnue concerne les instruments, non conventionnels forcément puisque les taux directeurs

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant