Rétromobile : une vieille histoire toujours recommencée

le
0
A Rétromobile, à vous de reprendre le volant comme celui de cette superbe Delage, chef d'oeuvre de l'automobile française
A Rétromobile, à vous de reprendre le volant comme celui de cette superbe Delage, chef d'oeuvre de l'automobile française

Voitures bardées d'aides à la conduite, étape obligée avant la voiture autonome, habitacles toujours plus confortables, insonorisés et climatisés, l'automobile moderne est devenue un tel cocon qu'elle coupe une bonne part du plaisir de conduire. Le cabriolet permet en partie de crever cette bulle, de retrouver le contact avec la route mais, pour revivre le pilotage comme avant, sans le filtre des systèmes hydrauliques et électroniques de toute sorte, il n'y a que la voiture ancienne de vraie. Et l'ancienneté commence avant-hier, tout au plus une trentaine d'années, un gouffre pour situer un changement d'époque.

C'est le propre d'un salon comme Rétromobile de poser, une fois l'an début février, les fondamentaux, de rappeler ce qu'est une vraie voiture. Le paradoxe est que, loin de se tarir, la source de la collectionnite aiguë qui affecte des dizaines de milliers de Français est alimentée par le progrès lui-même. Au nom de la sécurité, de la dépollution et des évolutions lourdes en faveur du domicile ou du bureau-bis, l'automobile moderne démode la génération précédente et, avec quelques années de patience, l'entrée en collection ne saurait tarder pour les plus attachantes d'entre elles. Les constructeurs ne s'y trompent pas et font, comme Mercedes, Porsche, Renault ou PSA un stand digne d'un grand salon.

Réaliser ses rêves

...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant