Retraites : un «attrape-nigaud» pour Mélenchon

le
0
VIDÉO - Le leader du Front de gauche accuse le gouvernement de «reculer sur les acquis sociaux».

Invité dimanche du «Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI», Jean-Luc Mélenchon a poursuivi sa vigoureuse dénonciation des orientations économiques du gouvernement. «Quand on est de gauche, c'est une règle de base, on ne fait pas reculer les acquis sociaux», a-t-il lancé. En ligne de mire pour cette rentrée, la réforme des retraites contre laquelle une manifestation est organisée le 10 septembre. Même sur le «compte pénibilité», l'ancien candidat à la présidentielle du Front de gauche a manifesté son désaccord, qualifiant la mesure «d'attrape-nigaud». «Un galop d'essai pour introduire la retraite à points», a-t-il précisé, soulignant qu'il faudra vingt ans de travail pénible pour obtenir un bonus de deux ans.

Sur la fiscalité, l'eurodéputé s'est tout autant distingué, moquant la réalité d'une «pause fiscale». «Les mots n'ont plus de sens», a-t-il jugé, faisant noter ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant