Retraites : Rebsamen sème le trouble sur la durée de cotisation

le
10
Retraites : Rebsamen sème le trouble sur la durée de cotisation
Retraites : Rebsamen sème le trouble sur la durée de cotisation

C'est une sortie qui fait parler. Le ministre du Travail François Rebsamen a assuré mardi que le gouvernement allongerait, si nécessaire, la durée de cotisation requise pour toucher une retraite à taux plein, proposition mise en avant par la Cour des comptes pour sauver les retraites complémentaires.

Il s'est ensuite ravisé depuis l'Assemblée en affirmant qu'il faisait simplement référence à la réforme Ayrault. Même son de cloche pour Marisol Touraine, ministre de la Santé, qui a également précisé que «rien d'autre (NDLR : que la réforme Ayrault)» n'était prévu pour allonger la durée de cotisation. 

Le chef de file des députés socialistes Bruno Le Roux a lui aussi tenté de déminer le dossier, assurant qu'il n'était «en aucun cas envisagé» de reporter l'âge de départ en retraite «dans les deux prochaines années» et que «toute l'énergie» doit se concentrer sur «plus de croissance et moins de chômage».

«S'il faut, progressivement, c'est d'ailleurs prévu dans la loi Ayrault, allonger la durée de cotisation, et bien nous le ferons puisqu'il est normal que quand l'espérance de vie s'allonge, on allonge proportionnellement les durées de cotisation», avait expliqué sur France 3 le ministre. Depuis l'Assemblée nationale, François Rebsamen a ensuite tenté de se rattraper en expliquant qu'il ne faisait référence qu'à la réforme Ayrault, qui prévoit un allongement de la durée de cotisation jusqu'à 43 ans (172 trimestres) «à l'horizon 2035». 

La cour des comptes alarmiste

Les projections financières du Conseil d'orientation des retraites (COR), rendues publiques lundi, montrent une embellie par rapport à 2012, notamment grâce à la réforme Ayrault. Mais dans un autre rapport, attendu jeudi mais révélé lundi par Le Parisien, la Cour des comptes dresse de son côté un tableau alarmistes au niveau des retraites complémentaires, avec un trou de 15 milliards d'euros en 2030 pour les caisses ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Al20156 le mardi 16 déc 2014 à 19:39

    arretez de toujours taper / le prive, qu'on réforme les 37 autres regimes et dégraissons tous ses fonctionnaires !

  • charleco le mardi 16 déc 2014 à 18:08

    Quand Rocard était au gouvernement, il planchait sur les retraites et serait allé jusqu'au bout si Mitterrand ne l'avait pas viré pour mettre Edith Cresson à la place. Quelle gabegie.

  • jmallero le mardi 16 déc 2014 à 17:53

    impossible: les syndicats de profiteurs bloqueront tout!

  • M5062559 le mardi 16 déc 2014 à 17:44

    Suppression du statut de fonctionnaires transformés en CDI et cotisation égale pour tous les salariés. Suppression des 1200000 fonctionnaires en trop. Introduction immédiate d'une TVA sociale. suppression de 13000 élus locaux et de 300 nationaux.

  • pichou59 le mardi 16 déc 2014 à 17:32

    d'accord à 100% avec M8252219 , mais la droite si elle revient au pouvoir n'en fera pas plus que la droite? j'ai des doutes.

  • M8252219 le mardi 16 déc 2014 à 17:28

    Toujours des contorsions jamais de réformes franches:-LA TVA sociale tous les français et d'autres en bénéficient,tous doivent participer à son financement pas les seuls salariés et les entreprises,RÉDUCTION DE MOITIÉ du nombre des parlementaires,plafonnement et fiscalisation de tous leurs revenus et avantages.Suppression du sénat et des statuts spéciaux.Réduction de moitié du nombre des fonctionnaires.Retour aux 39h TOUS. 3jrs de délai de carence en arrêt maladie TOUS.Retraite à 65 ans TOUS.

  • pichou59 le mardi 16 déc 2014 à 17:21

    il devrait reverser à la caisse de retraite du régime général, les dividendes qu'il a perçut quand il était administrateur chez Dexia, alors que celle-ci était dans une situation désespérante!!! le fiasco le plus cher de l’histoire des banques en Europe ». Selon la Cour des comptes, la faillite de Dexia, a coûté au moins 6,6 milliards d'euros à l'État français (contribuables) - ils sont tous bien recasés!!!

  • mipolod le mardi 16 déc 2014 à 17:17

    C'est tout le système de retraite par répartition à réformer! L'allongement des cotisations est une rustine usagée que le gouvernement essaie de coller sur une jambe de bois. Il faut vite passer à un système de capitalisation comme cela se fait dans tous les pays. La Suisse, par exemple propose un système mixte qui sans être exceptionnel fonctionne bien.

  • j.delan le mardi 16 déc 2014 à 17:13

    Un conditionnel qui "pue" le recul......... demain : Ah les courageux ! des mots rien que des mots qui demain seront des MAUX pour tous les français et surtout les plus faibles : c'est ça le socialisme de notre A.N.E.

  • patr.fav le mardi 16 déc 2014 à 17:01

    c'est la révolution qu'il faut c'est renversé la table qu'il faut faire un point c'est tout et un coup de pied à tous cette bourgeoisies !!!!!!!!!!