Retraites : Matignon renonce à une hausse de la CSG

le
1
Matignon a annoncé ce soir le contenu de sa réforme des retraites. De manière surprenante, le gouvernement renonce à augmenter la CSG et préfère tout miser sur l'allongement de la durée de cotisation.

Après deux jours de négociations avec les organisations patronales et salariales, Jean-Marc Ayrault dessine les contours de la future réforme des retraites. Prenant tout le monde de court, avant l'intervention prévue à 19 heures de Jean-Marc Ayrault, les services du premier ministre ont annoncé à l'AFP les principales mesures à venir:

o L'allongement de la durée de cotisation

La durée de cotisation sera portée à 43 ans en 2035, contre 41,5 années en 2020. Une mesure en demi-teinte, puisque le rapport Moreau avait préconisé un allongement jusqu'à 44 ans pour la génération née en 1989. La CFDT, seul syndicat qui n'était pas radicalement opposé à cette mesure, a eu gain de cause: elle avait prévenu qu'elle serait réfractaire à une augmentation de plus de 43 ans à l'horizon 2035.

o Pas de hausse de la CSG

Contrairement à ce qui était un temps évoqué, la CSG ne sera en aucun cas augmentée. Si une hausse généralisée était d'ores et déjà exclue, la CGPME évoquait hier un relèvement de la CSG des retraités (6,6% à l'heure actuelle) au niveau de celle des actifs (7,5%). Cette option n'a finalement pas été retenue.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • glaty le mercredi 28 aout 2013 à 10:26

    C'est une très bonne initiative,! Toutefois,il n'a pas eut la volonté d'alligner le calcul des annuités des fonctionaires sur les annuités du secteur public,Je rappelle que les fonctionaires prennent les 6 DERNIER MOIS?et le SECTEUR PULIC PRENNENT LES 25 DERNIERES ANNEES et ça C'est plus qu'injuste !!CE N'EST PAS ADMISSIBLE ET ON DOIT SORTIR DANS LES RUES MASSIVEMENT POUR RECLAMER UN JUSTE REAJUSTEMENT